Metaverse, voyage mains libres… Amadeus publie les tendances de voyage 2023

La révolution technologique dans le secteur du voyage est définitivement en marche. Au cours des 12 prochains mois et au-delà, les habitudes en matière de voyage vont être en constante évolution. De nouveaux outils et solutions, des transits plus faciles dans les aéroports et la possibilité de voyager avec moins de bagages sont à la une.

Amadeus publie les tendances de voyage 2023

Depuis la reprise mondiale du voyage, les attentes des voyageurs et des entreprises sont plus élevées que jamais lorsqu’il s’agit de vivre une expérience fluide. Le secteur évolue rapidement pour répondre à des demandes en constante mutation. Dans ses Travel Trends 2023, Amadeus identifie cinq nouveaux développements qui joueront un rôle dans ces évolutions à venir.

Ces tendances annuelles ont été identifiées grâce à l’équipe d’experts en technologies du voyage d’Amadeus. Bien que la technologie soit un moteur de changement majeur et que le Web3 et la biométrie auront un grand rôle à jouer, les experts ont constaté que les relations humaines seront tout aussi importantes. Ces tendances sont toutes liées à des préoccupations personnelles et sociétales, qu’il s’agisse du désir de voyager avec une empreinte écologique plus légère ou de la volonté d’un plus grand nombre de personnes de pouvoir travailler de n’importe quel endroit.

A lire aussi : Amadeus fait rimer Data Mesh et migration cloud

Daniel Batchelor, Vice President, Global Corporate Marketing, Communications & Social Responsibility, Amadeus, commente : « Dans l’imaginaire collectif, nous avions tendance à prévoir l’impact de la technologie sur les voyages de manière entièrement physique, en visualisant des modes de transport toujours plus grands et plus rapides. Mais aujourd’hui, les choses semblent très différentes. Les individus veulent réduire leur impact sur la planète, tout en donnant la priorité aux relations humaines et à la société au sens large. Dans cette nouvelle réalité passionnante, la technologie nous permet d’atteindre ces objectifs. Le Métaverse, la biométrie et les attentes des voyageurs se combinent pour modifier rapidement le paysage. C’est une période incroyablement excitante pour le secteur. »

Un nouveau mode de voyage

Dans les années à venir, le Métaverse va faire passer l’engagement des voyageurs à un niveau supérieur. Les voyageurs pourront vivre des expériences culturelles plus profondes dans un monde virtuel, en explorant des concerts et des expositions. La technologie offre également un énorme potentiel pour l’assistance avant le départ et la possibilité « d’essayer avant d’acheter », créant ainsi une envie de voyager et une excitation supplémentaire. Cette méthode deviendra de plus en plus populaire comme moyen de tester des articles plus coûteux tels que les croisières de luxe.

Walt Disney Co. prévoit de créer un parc à thème dans le monde réel qui intègrera une expérience parallèle dans un monde virtuel en 3D, tandis que Séoul ouvrira la voie avec son projet « méta » d’ici 2023, avec une plateforme intitulée « Metaverse Seoul ». Qatar Airways, quant à elle, a récemment annoncé la création de Qverse avec un équipage de cabine méta-humain, offrant une expérience immersive pour visiter, naviguer et s’enregistrer à l’aéroport international de Hamad.

Sourire, payer, voyager

Les paiements biométriques – par l’intermédiaire d’ApplePay et de GooglePay – sont désormais monnaie courante tant pour les paiements en magasin que pour les paiements de voyage. Mais dans les années à venir, les paiements biométriques devraient passer à la vitesse supérieure dans ce secteur. Les aéroports utilisent déjà la biométrie pour l’identification des documents de voyage. La suite logique est donc de tirer parti de ce contrôle d’identité pour tous les paiements que les voyageurs effectuent lors de leur voyage.

Plus besoin de chercher dans son sac à la recherche de son portefeuille pour un sur-classement en business. Si un voyageur utilise la biométrie pour s’enregistrer, déposer ses bagages et monter à bord de l’avion, ces contrôles d’identité pourraient également servir à couvrir les paiements qu’il pourrait effectuer pendant son voyage, comme l’ajout d’un repas à bord, offrant ainsi une expérience de paiement fluide. Grâce à la biométrie, les aéroports et les agences de voyages offriront aux passagers une expérience de paiement pratique et sans contact à toutes les étapes.

Quelques essais ont déjà commencé avec le détaillant de voyages Hudson qui a utilisé la solution de paiement biométrique Amazon One dans leur magasin de l’aéroport international de Nashville, permettant aux clients de sortir tout en payant avec la paume de leur main.

Faire passer les mots « voyager léger » au niveau supérieur

Les voyageurs sont plus conscients de leur empreinte carbone et du coût des bagages enregistrés, ce qui a pour effet de réduire le volume des valises. Les chariots remplis de bagages de marque ne sont plus un symbole de statut social, bien au contraire.

Les hôtels et les centres de vacances proposent de plus en plus la location d’articles encombrants, tels que les équipements de sport et les vêtements d’entraînement. Ceux qui le font cherchent également à le mettre en place auprès de fournisseurs locaux afin d’être plus populaires auprès des touristes. Parallèlement, les voyageurs cherchent à acheter des produits essentiels sur place, ce qui leur permet de soutenir la communauté et de s’engager auprès d’elle, tout en s’assurant de vivre des expériences de voyage qui ont du sens.

Des marques internationales telles que Hilton proposent des appareils et des équipements de sport, aidant ainsi les voyageurs à se rapprocher d’un « séjour zéro valise ». Une tendance qui a vocation à se développer et évoluer.

Travailler en itinérance

Les travailleurs à distance adopteront un style de vie de plus en plus nomade, en migrant vers différents lieux. Ils passeront moins de temps à leur domicile en raison de la généralisation des politiques du travail à distance.

Les travailleurs choisiront de passer plus de temps avec leurs proches sur leur sol national ou pourront passer un mois à travailler à l’étranger. D’un point de vue gouvernemental, le nombre de pays encourageant les nomades numériques par le biais de programmes de visas et d’avantages fiscaux devrait être en augmentation constante.

Des pays comme la Géorgie, la Croatie, l’Islande et l’Allemagne ont déjà créé des programmes officiels pour attirer les nomades numériques. Nomadlist est une plateforme qui relie une communauté mondiale de travailleurs à distance vivant et voyageant dans le monde entier, les aidant à trouver des lieux de travail à des prix compétitifs. La plateforme classe Bangkok et Lisbonne dans son top 5 des villes les plus propices au travail numérique. Amadeus a constaté une augmentation des recherches de 165% pour des vols de Sydney à Bangkok au cours du mois de septembre 2022 par rapport à 2019 mais également une augmentation de 74 % des recherches de vols de Sao Paulo à Lisbonne au cours des mêmes mois respectifs. 

Créer du lien via les déplacements

Les voyages d’affaires sont de retour mais différemment. Au cours des dernières années, de nombreuses entreprises ont mis en place des politiques de travail à distance, entraînant des problèmes de cohésion et de collaboration entre les équipes. Par conséquent, nous assistons à une augmentation des « voyages intra-entreprise », où les équipes se réunissent dans le but précis de renforcer les relations.

American Express Global Business Travel a même publié un document intitulé « Why Business Travel Is At The Center Of The New Company Culture« . L’expérience des employés étant plus importante que jamais, les programmes de voyages d’équipe vont se développer de manière exponentielle, constituant un bon moyen de motiver les équipes, d’améliorer la satisfaction des employés, de renforcer la fidélité à l’entreprise et de libérer la créativité.


Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.