OpenIP voit grand en Europe dans les Communications unifiées

Alliancy Connect

OpenIP, l’opérateur de communications unifiées, qui a grandi grâce à une stratégie commerciale 100 % indirecte, s’allie au groupe belge Destiny avec le soutien d’Apax Partners, pour atteindre la taille critique sur ce marché en pleine évolution.

Laurent Silvestri, président d’OpenIP (à gauche) et Daan De Wever, CEO de Destiny.

Laurent Silvestri, président d’OpenIP (à gauche) et Daan De Wever, CEO de Destiny.

« Comment accéder aux nouvelles technologies réseaux et télécoms et s’en servir pour en faire un véritable levier de transformation numérique ? », c’est la seule question à se poser, explique d’entrée Laurent Silvestri, le dynamique président d’OpenIP. Le marché des télécoms est de fait en pleine évolution : il fait face à un renouvellement important des produits réseaux et télécoms installées. Plusieurs facteurs sont à l’origine de ces changements : la fin du Réseau Téléphonique Commuté (RTC) ; le passage progressif au cloud et au « mobile first » pour les entreprises ou l’arrivée imminente de la 5G…

« Il faut des tiers de confiance pour suivre ces évolutions. Je bataille pour que ce soient les intégrateurs, mais ils doivent évoluer vers un métier d’opérateurs de services numériques. Des services numériques qu’ils délivreront par abonnement, poursuit-il, mais cette fois en tant que président du CDRT*, le Club des Dirigeants Réseaux et Télécoms. Il faut être au plus près du client et lui apporter un service VIP ! » En quelque sorte, l’intégrateur doit devenir la « DSI » externe pour TPE/PME tout en leur apportant la proximité et l’accompagnement nécessaire à leur transformation numérique.

La plateforme en ligne d’OpenIP compte à ce jour 1 300 intégrateurs (opérateurs et revendeurs) et offre plus de 700 services (réseaux, IT, télécoms, Cloud…) disponibles par abonnement. « Sur la plateforme, l’intégrateur peut également vendre d’autres services s’il le souhaite, qu’il pourra directement facturer à ses clients. 300 opérateurs l’utilisent d’ailleurs en marque blanche. » Des changements en pleine accélération depuis 2015, du fait que les produits à consommer ont énormément évolué et que l’offre de « services packagés télécoms et réseaux » se multiplient (notamment dans les nouveaux outils de collaboration ou la sécurité). « Si l’entreprise cliente fait tout son business en ligne, il lui faut une informatique sans faille, donc un service VIP de la part de son intégrateur en cas de problème », estime-t-il.

Alliancy Connect : j’actionne cet article !
 
Ce sujet est une priorité ? Vous aimeriez rencontrer la personnalité interviewée ? Vous souhaiteriez partager votre expérience sur le sujet ? 

Fondateur d’OpenIP en 2005 et encore détenteur de 75 % du capital, Laurent Silvestri, dont l’entreprise affiche un chiffre d’affaires de 13,6 millions d’euros en 2018 (+ 25 % sur un an), compte atteindre les 17 millions d’euros cette année et 50 millions d’ici à 2021. Pour autant, cela ne se fera pas seul, d’où l’objectif désormais d’ouvrir son capital…

Une alliance avec le Belge Destiny

Le dirigeant annonce aujourd’hui s’associer avec son homologue belge Destiny (220 salariés, 65 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019), pour devenir le leader européen des communications unifiées dans le Cloud. Fondé par Daan et Samuel De Wever, Destiny apporte aux entreprises une plateforme de services qui permet de communiquer de n’importe quel endroit et avec n’importe quel terminal, en alliant les télécoms et l’informatique. Destiny connait une croissance forte depuis plusieurs années, après notamment une série d’acquisitions en Belgique et aux Pays Bas (Fuzer, Escaux et Motto Communications).

Ce rapprochement s’inscrit aussi dans le cadre de l’arrivée au capital d’Apax Partners, investisseur, leader du private equity en Europe, et expert notamment dans le domaine des télécoms. Ce nouveau groupe compte dorénavant plus de 300 employés en Belgique, aux Pays-Bas et en France pour un chiffre d’affaires de plus de 80 millions d’euros en 2019. Cette alliance permettra à chacun de renforcer ses offres et d’unir ses forces afin d’atteindre une ambition commune, celle de devenir le leader européen des communications unifiées.

Ensemble, ils veulent également créer une expertise technologique dans certains verticaux comme l’hôtellerie et le retail pour commencer, d’autres pôles suivront. « L’idée est de proposer à ces secteurs les meilleures solutions pour se transformer. On peut réellement leur apporter de la valeur. » Tous deux estiment qu’il faut désormais la taille critique pour faire face à leurs clients aux opportunités du marché des télécoms.

A terme, des acquisitions suivront pour construire un acteur majeur sur la scène européenne. « Notre rapprochement avec le groupe Destiny, ainsi que le soutien d’Apax Partners, nous apporte les moyens d’accélérer notre développement sur le marché français. Nous envisageons d’ailleurs un certain nombre d’acquisitions visant à renforcer notre portefeuille produits et nos canaux de distribution. Face à la concurrence, nous avons une vraie stratégie commune. A nous de nous donner les moyens de la déployer », conclut Laurent Silvestri.

* Créé en 2012, le CDRT est une association dédiée au marché de la convergence informatique et télécoms. Son Club est composé 123 membres, tous dirigeants de sociétés actives sur le marché de la convergence informatique et télécoms.

Alliancy Connect


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

amet, ipsum Donec accumsan in dapibus luctus nec adipiscing