Pixid poursuit son développement international

Pixid, le leader européen de la gestion digitale de la flexibilité du travail enrichit sa suite logicielle de nouveaux services, liés notamment au sourcing, et poursuit son développement en Europe. 

Pixid poursuit son développement international

Pixid poursuit sa diversification vers toutes les tailles d’entreprises, et notamment les TPE-PME, qui représentent aujourd’hui 40 % de sa clientèle

Expert du marché du travail temporaire depuis près de quinze ans, le Français Pixid poursuit son développement à l’international depuis octobre 2015, année où Adecco, Randstad et Manpower cédaient à Keensight, cette société commune qu’ils avaient créée en 2004.  

En 2019, son chiffre d’affaire a dépassé les 27 millions d’euros, dont 30 % déjà réalisés à l’export (principalement Pays-Bas, Belgique et UK), une part qui devrait continuer à s’accroître en Europe du Sud et en Allemagne… soit par acquisition (3 réalisées ces 5 dernières années), soit en suivant un gros client comme par exemple en Suisse.  

Car si en France, la société reste surtout un acteur majeur du marché de l’intérim (9 000 agences connectées, soit 90 % du marché) ; dans d’autres pays, elle se déploie sous d’autres formes de travail flexible. « Le nord de l’Europe vit le plein emploi depuis plusieurs années. Leur problématique est donc d’abord de trouver des candidats. Alors qu’en France, nous sommes davantage sur de la complexité administrative, même si cette situation évolue », explique Etienne Colella, président de Pixid. De nombreux secteurs souffrent en effet du manque de candidats sur des métiers très spécifiques : « C’est le cas dans l’IT évidemment, mais aussi dans l’industrie, le transport routier, l’hôtellerie-restauration ou le BTP », poursuit-il. 

Ainsi, au Royaume-Uni, Pixid accompagne et équipe l’un des dix premiers groupes mondiaux de l’emploi avec sa solution « Master Vendor » (un fournisseur de travail temporaire centralise les demandes d’une entreprise cliente et sollicite d’autres fournisseurs), qui est l’une des composantes essentielles sur le marché du recrutement local. De même, Pixid vient de collaborer avec Kelly Services pour développer une solution paneuropéenne d’attraction de talents et de ressources pour OYO Vacation Homes (Royaume-Uni et Europe), une importante chaîne hôtelière en très forte croissance. Objectif : recruter et intégrer plus de 500 conseillers vente et assistance en partant de zéro dans vingt pays en Europe dans un délai de trois à six mois, ceci afin de pallier les déséquilibres dans leurs besoins en ressources humaines. Cette stratégie de recrutement en ligne a généré plus de 3 000 candidatures et, au final, plus de 300 personnes ont intégré OYO Vacation Homes… 

Alliancy Connect : j'actionne cet article !
Ce sujet est une priorité ? Vous aimeriez rencontrer la personnalité interviewée ? Vous souhaiteriez partager votre expérience sur le sujet ? 

Si certains peuvent encore penser que la réglementation et le juridique peuvent freiner un développement à l’export pour un éditeur dans les RH, l’avis du dirigeant diverge : « Ce n’est pas une vraie barrière. Certes, ça ne simplifie pas les choses, mais ça se traite avec un bon cabinet d’avocats. Il faut surtout bien former les utilisateurs et leur offrir une aide en ligne efficace, car l’outil ne fait pas tout. Au début, nous proposons d’abord notre workflow de base (uniquement pour le comptage des travailleurs en intérim par exemple), et au fur à mesure de notre développement dans un pays, nous élargissons la disponibilité des différents modules de gestion de notre suite logicielle », précise le dirigeant. 

 « 25 % des missions d’intérim ne sont pas pourvues », rappelle-t-il, ce qui prouve l’inadéquation entre l’offre et la demande… C’est pour aider les agences d’intérim et l’ensemble des acteurs du travail flexible dans leurs opérations de recrutement que PIXID s’est lancé dans le développement de fonctionnalités liées au sourcing. Les premiers pilotes ont d’ailleurs été lancés pour des agences d’emploi et de grandes entreprises du secteur de la restauration collective et de l’événementiel où les besoins de personnel temporaire sont très importants. « Pour pallier à la difficulté de capter l’offre candidats, nous avons lancé un module pour créer des viviers de talents, afin d’avoir un volant de personnes sur tel volume et telle qualification. Par exemple, pour anticiper de gros besoins en période de pointe… En pré-remplissant ces viviers, l’objectif est d’aller plus vite pour recruter au moment voulu. » 

#SIRH - Le chifffre d’affaires de Pixid a plus que doublé en trois ans, notamment à l’international.  Cliquez pour tweeter

Les TPE-PME, un vrai levier de développement 

Par ailleurs, Pixid poursuit sa diversification vers toutes les tailles d’entreprises, et notamment les TPE-PME, qui représentent aujourd’hui 40 % de sa clientèle. « Nous proposons aujourd’hui une solution aux agences d’intérim pour gérer les demandes émanant de petites entreprises, qui n’ont que quelques postes à pourvoir chaque année. C’est un vrai levier de développement pour nous, explique-t-il et, dans ce cas, la technologie joue un rôle majeur pour les atteindre. En deux heures, elles peuvent prendre l’outil en main, le digital et le SaaS leur apportant rapidité et agilité surtout si elles recrutent sur le même type de postes. » Enfin, Pixid commence à intégrer des algorithmes dans ses outils d’aide pour le travail quotidien des recruteurs en agences, afin de répondre plus rapidement à leurs demandes. 

Aujourd’hui, Pixid est présente à Paris, Rotterdam et Londres, avec une équipe de 200 personnes, pour moitié de développeurs. La société prévoit de recruter entre 20 et 25 personnes en Europe cette année dans toutes les fonctions. 

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sed ante. dapibus efficitur. tempus et, risus. tristique quis dolor