Pour BIC, prédire les attentes des clients est une question de données

Cet article a été publié originellement sur mydatacompany.fr

La marque BIC se dote d’un laboratoire d’innovation, un Invention Lab. L’entreprise s’associe pour ce projet à un acteur technologique, Iprova. BIC compte ainsi renforcer son innovation, grâce notamment au Machine Learning et à l’utilisation des données.

Les données au service de la connaissance client et des attentes des consommateurs. C’est en ce sens, notamment, que BIC prévoit de développer l’utilisation de la data et de l’intelligence artificielle. Pour progresser dans ce secteur, l’entreprise se dote d’un laboratoire d’innovation.

Pour le fabricant d’articles de papeterie, de briquets et de rasoirs, l’Invention Lab  doit en effet contribuer à anticiper et répondre aux nouvelles attentes des consommateurs. BIC ne s’aventure cependant pas seul dans ce domaine de la R&D.

 

Intégrer les données conso au sein de la R&D

L’industriel s’allie à un partenaire technologique, Iprova. La PME se présente comme un spécialiste du machine learning tourné vers la conception d’inventions « commercialement pertinentes. » Des « inventions inédites » répondant aux besoins des consommateurs, c’est justement le but recherché par BIC avec ce laboratoire conjoint.

La marque précise que la conception de ces futurs produits s’appuiera notamment sur les données collectées grâce à la technologie propriétaire d’Iprova. Cette solution se présente comme un outil de veille avancé.

Selon son fournisseur, elle « permet de surveiller en permanence les dernières évolutions économiques, sociétales et technologiques dans le monde entier et d’identifier les dernières tendances innovantes. »

Le choix de ce partenaire pour créer son premier laboratoire d’innovation fait suite à la réussite de deux projets pilotes, entamés en janvier 2019. La finalité de ces débuts, jugés concluants, était de renforcer les avantages consommateurs pour les produits de papeterie et de rasage de BIC.

Co-construction des produits via l’écoute des clients

La papeterie, c’est d’ailleurs la priorité du lab. Ce marché représente 40% du chiffre d’affaires de l’entreprise, soit 774 millions d’euros en 2019. Grâce à l’Invention Lab, BIC souhaite ainsi « créer des produits permettant aux consommateurs de mieux s’exprimer et de se simplifier la vie. »

Et cela passe par l’analyse de données à des fins d’amélioration de la connaissance du consommateur. Le Lab n’est d’ailleurs que la seconde brique mise en place par l’industriel pour progresser dans ce secteur.

En début d’année, BIC annonçait The Next BIC Thing, une plateforme de co-construction des produits avec les clients et d’écoute du consommateur. La marque constitue une « communauté d’ambassadeurs », la « BIC R&D Squad ».

The Next BIC Thing, une plateforme de co-construction avec les clients

Ces consommateurs engagés interviennent ainsi lors de tests de prototypes de produits BIC, partagent des avis avec l’entreprise et interagissent en outre avec les équipes internes de l’industriel.

Le premier projet lancé au sein du The Next BIC Thing ne porte cette fois pas sur la papeterie, mais sur le rasage. La marque a conçu un prototype de rasoir connecté, exploitant la data et l’intelligence artificielle. Les tests de ce modèle, dévoilé au CES 2020, sont réservés aux membres de sa R&D Squad.


Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *