Pourquoi l’industrie manufacturière doit-elle adopter la fabrication additive

Si l’industrie manufacturière a adopté la fabrication additive depuis de nombreuses années, la technologie demeure perçue comme une solution de « niche », destinée principalement à la fabrication de prototypes. Or, l’impression 3D a évolué de façon significative. Elle s’intègre désormais à toutes les étapes des processus de production et offre un large éventail d’applications. Une véritable opportunité pour les industriels qui souhaitent optimiser leurs chaines de production et accélérer les cadences.

A lire aussi : Dossier Industrie 4.0 : Bel et bien en route

 

 Paul Heiden – Senior Vice President Product Management, Ultimaker

Paul Heiden – Senior Vice President Product Management, Ultimaker

Démystifier la complexité de la fabrication additive

Certaines entreprises considèrent, à tort, l’adoption et l’intégration de l’impression 3D comme un défi complexe. Par conséquent, de nombreux designers continuent de privilégier le moulage par injection et le fraisage pour le prototypage rapide. La fabrication additive est, elle, délaissée par crainte de ne pas suffisamment maitriser la technologie. Mais contrairement aux idées reçues, l’impression 3D est très facile à intégrer aux processus de production et elle garantit aux industriels de rapidement gagner en efficacité et en flexibilité. De même, si l’offre réduite de matériaux compatibles avec la fabrication additive pouvait être auparavant un frein à son adoption, elle est aujourd’hui pléthorique grâce à la multiplication des partenariats entre les industries de matériaux et les fabricants d’imprimantes 3D.

Fabrication additive : une technologie fiable et accessible pour tous les professionnels

Pour que la fabrication additive puisse se standardiser dans toutes les industries manufacturières, la technologie doit être fiable et accessible. Et c’est désormais le cas !

Ainsi, réussir l’adoption de l’impression 3D au sein des industries exige notamment de mettre à disposition des professionnels des logiciels qui incluent des paramètres et des modèles d’impression prédéfinis. Auparavant, définir les paramètres d’impression était une tache chronophage et couteuse qui nécessitait de multiplier les itérations afin d’avoir les bons débits et vitesses d’impression, tailles de couches, températures, etc. Régler manuellement plus de 350 paramètres d’impression en moyenne pouvait demander jusqu’à 6 mois de travail. Grâce aux logiciels, il suffit désormais de compter quelques semaines. Aujourd’hui, les utilisateurs peuvent tester facilement et rapidement de nouveaux matériaux et formats de designs et fabriquer plus de pièces directement utilisables sur les lignes de production. Cette avancée permet aux industriels de ne plus dépendre de prestataires extérieurs ou de leur usine-mère lorsqu’ils veulent fabriquer certaines pièces, d’éviter les pauses de production et donc d’optimiser l’ensemble de leur supply chain.

Les récentes innovations technologiques garantissent aux ingénieurs de concevoir, tester et fabriquer des pièces personnalisées et à usage final via une large gamme de matériaux qui répondent à leurs besoins de production. Les industriels peuvent aisément produire des pièces et des modèles complexes sans avoir à surveiller les travaux d’impression et inclure la fabrication additive à leurs processus de façon pérenne. Enfin, la baisse des prix des équipements 3D et la diversité des formats des machines a facilité leur adoption par toutes les entreprises, notamment les start-ups et les PME.

La fabrication additive a tous les attraits pour s’intégrer aux outils de production traditionnels de l’industrie manufacturière et offre aux professionnels l’opportunité d’innover plus rapidement sur de nouveaux marchés et de pénétrer des marchés émergeants, tels que la production de biens de consommation personnalisés ou de pièces de rechange à la demande. Toutefois, pour révéler pleinement son potentiel, les entreprises doivent en faire une méthode de production standardisée. A l’heure où l’on envisage de relocaliser certains pans de l’industrie manufacturière pour des raisons économiques et écologiques, la fabrication additive est une solution clé pour envisager une production personnalisée et de proximité


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

libero dolor. ante. venenatis, libero diam risus sit