58 % des Français estiment que la reprise 2022 sera très difficile

Les Français sont-ils de moins en moins enthousiastes pour leur première journée de rentrée ? Selon une étude menée par QAPA, 16 % se lèvent plus tard pour leur premier jour, et 49 % à la même heure que d’habitude. L’enquête révèle également que cette rentrée qui rime avec « déprime » pour 61 % des Français.

 « Après les vacances d’été, comment voyez-vous votre rentrée ? » C’est la question que QAPA, la solution digitale Adecco, a posé à plus de 1 002 personnes représentatives de la population française afin de savoir comment les Français appréhendent cette première journée de reprise. Une enquête qui montre que la rentrée de 2022 ne sera pas des plus joyeuses pour la grande majorité des Français.

Une heure de rentrée de plus en plus tardive

Même s’ils sont encore 49 % à se lever à la même heure que d’habitude pour leur première journée de rentrée, les Français semblent de moins en moins motivés pour leur reprise. En effet, ils sont plus de 16 % à se lever plus tard alors qu’ils n’étaient que 4 % en 2015 et 11 % en 2020. Un comportement qui a bien changé en 7 ans puisque les Français étaient plus de 50 % à se lever plus tôt contre 35 % aujourd’hui.

Une rentrée de plus en plus tardive

La fin du café avec les collègues ?

Avant la crise sanitaire, raconter ses vacances à ses collègues le premier jour devant un bon café était une tradition et un moment convivial. En 2022, ce rendez-vous semble être un lointain souvenir. En effet, pour leur première journée de rentrée cette année, 39 % des Français vont d’abord commencer par lire leurs emails et 32 % à travailler directement. Pourtant en 2015, 36 % allaient d’abord à la machine à café avec leurs collègues et ils ne sont plus que 28 % dans ce cas en 2022.

fin du café avec les collègues

Une première journée de plus en plus difficile

En 2015, 52% des Français trouvaient cette première journée tout-à-fait normale… En 2022, ils ne sont plus que 36 %, soit encore un point de moins depuis 2020.  Depuis 7 ans, les réfractaires à la reprise sont passés de 39 % en 2015, à 56 % en 2020 et arrivent à plus de 58 % en 2022 !

Une première journée de plus en plus difficile

Une rentrée qui rime avec déprime…

Déjà en 2020, 54 % des Français associaient la reprise avec le mot « déprime ». En 2022, ils sont plus de 61 % ! L’indifférence face à cette première journée augmente également et passe de 29 % en 2020 à 32 % en 2022. Les Français sont ainsi de moins en moins nombreux à considérer cette reprise avec enthousiasme : moins de 7 % en 2022 contre 17 % en 2020 et 21 % en 2015.

Une rentrée qui rime avec déprime
Pas d’heures sup pour la reprise

En 2022, les Français arriveront et repartiront aussi à la même heure que d’habitude pour cette première journée de travail. En effet, ils sont 58 % dans ce cas en 2022 (59 % en 2020) mais ils sont également plus nombreux à quitter leur poste plus tôt et passent de 18 % en 2020 à 23 % cette année.

Pas d’heures sup pour la reprise

*Méthodologie : Enquête réalisée auprès de 1 002 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus. Sondage effectué en ligne à partir du panel de répondants BuzzPress (27 000 personnes en France). Entre le mardi 2 et 11 août 2022, un sondage électronique a été envoyé par email et publié en ligne sur les réseaux sociaux Facebook et LinkedIn. Les réponses ont ensuite été compilées et pondérées en fonction de quotas préétablis visant à assurer la représentativité de l’échantillon et afin d’obtenir une représentativité de la population visée. Toutes les pondérations s’appuient sur des données administratives et sur les données collectées par l’INSEE. Cette enquête a été compilée aux données issues de deux autres enquêtes réalisées du 31 août au 4 septembre 2020 et en août 2015 sur deux panels représentatifs équivalents.

 


Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.