Etude Snapchat : Le futur du shopping

Une enquête mondiale menée par Foresight Factory auprès de 20 000 consommateurs, publiée aujourd’hui en partenariat avec Snap, a révélé que le « shopping connecté » – où les consommateurs combinent une expérience numérique avec la présence dans un magasin physique – est susceptible de jouer un rôle clé dans le retour des gens dans les commerces, car les acheteurs disent vouloir profiter des avantages du shopping en ligne, en magasin.

Les clients attendent désormais une expérience d’achat connectée

Les résultats montrent qu’en dépit des nombreux défis auxquels sont confrontés les magasins dans le monde, Internet peut être un outil puissant pour inciter les gens à revenir dans les magasins en leur offrant – en particulier aux jeunes – une expérience « connectée » plus attrayante et plus efficace. De plus en plus, les clients s’attendent à bénéficier des avantages de la vie réelle et de la vie en ligne tout au long du parcours d’achat – en intégrant la commodité en magasin, tout en permettant de tester les produits et de s’engager en ligne.

A lire aussi : [Tribune] La culture locale, le meilleur allié pour développer son commerce en ligne à l’étranger

Le rapport révèle que 38 % de l’ensemble des consommateurs et 57 % des millennials et de la génération Z utilisent toujours leur téléphone lorsqu’ils font des achats en magasin, tandis qu’un cinquième d’entre eux – et 31 % de la génération Z – se rendraient spécifiquement dans un magasin si celui-ci proposait des services interactifs leur permettant d’essayer des articles virtuellement. 42 % des acheteurs déclarent que le fait de ne pas pouvoir voir, toucher et essayer les articles est le facteur le plus important qui les dissuade de faire des achats en ligne, ce qui souligne l’appétit croissant pour les tests et les essais de produits en ligne.

L’étude complète de Foresight Factory – menée sur 12 marchés : Australie, Canada, France, Allemagne, Italie, Japon, Pays-Bas, Norvège, Arabie saoudite, Émirats arabes unis, Royaume-Uni, États-Unis – souligne que l’on s’attend à ce que la technologie joue un rôle de plus en plus important dans le “shopping dans la vie réelle” et que le mobile est au centre de cette évolution, permettant aux consommateurs de découvrir et d’interagir avec les articles à la fois chez eux mais aussi en magasin.

Meabh Quoirin, Cofondateur et PDG de Foresight Factory, déclare :

« Les consommateurs manifestent un désir clair d’interaction humaine qui accompagne le shopping en personne, parallèlement à la commodité et à l’engagement du shopping en ligne. Le « shopping connecté » devrait être au cœur des stratégies des marques pour ramener les acheteurs dans leurs magasins, car notre étude montre que lorsque les marques adoptent les technologies à la fois en magasin et en ligne, elles pourraient encore renforcer et approfondir leurs liens avec les consommateurs. »

Le rapport sur l’avenir des habitudes d’achat a également révélé que :

  • En France, 34% de la génération Z et 29% des millennials déclarent penser acheter davantage en ligne au cours des 12 prochains mois par rapport à l’année précédente. Ils sont seulement 12% de la génération Z et 10% des millennials à affirmer le contraire.
  • Plus de 2 acheteurs sur 5 en France s’attend déjà à ce que la RA soit disponible dès maintenant lorsqu’il achète des articles tels que des vêtements, des produits de beauté, des meubles, des produits de luxe et des voitures, et deux sur cinq s’attendent à ce que la RA soit disponible dans l’année à venir.
  • Les nouvelles technologies pourraient réduire de 44 % le nombre d’articles en ligne retournés chaque année en France. L’étude estime que le coût des retours en ligne, en France, s’élève à environ 498 millions d’euros par an.
  • La moitié des consommateurs français regrettent l’interaction humaine qui accompagne les achats en magasin.
  • 20 % des consommateurs français – dont 3 sur 10 de la génération Z et des millennials – déclarent qu’ils feraient un détour pour se rendre dans un magasin offrant un accès instantané aux informations sur les stocks, par exemple pour vérifier la disponibilité avant de se rendre sur place.


Claire Valoti, vice-présidente de la région EMEA chez Snap Inc. déclare :

« Les magasins physiques ont connu 18 mois incroyablement difficiles, et alors qu’ils cherchent à rebondir, notre étude avec Foresight Factory montre que – contrairement à la croyance populaire – plutôt que les lieux physiques n’entrent en concurrence avec la technologie mais qu’ils peuvent travailler ensemble. Les acheteurs veulent le meilleur des deux mondes et les marques qui peuvent offrir l’expérience sociale du shopping avec l’efficacité de la vente en ligne en verront probablement les bénéfices – en particulier chez les jeunes acheteurs. »

Le rapport fait état d’une opportunité massive pour les détaillants en ligne, en particulier en matière d’innovation, les mesures de confinement accélérant considérablement le marché du e-commerce déjà en plein essor. Un consommateur mondial sur quatre affirme avoir fait des achats en ligne pour la première fois depuis le début de la pandémie, tandis que 56 % de ceux qui ont utilisé la réalité augmentée lors de leurs achats en ligne ont déclaré que cela les a encouragés à acheter.

Un défi majeur pour les entreprises mondiales est qu’un consommateur sur quatre reste nerveux à l’idée d’attraper la Covid-19 en magasin. Les acheteurs sont toujours désireux d’essayer les produits, quatre acheteurs en ligne sur dix déclarant qu’ils sont découragés lorsqu’ils ne peuvent pas le faire, tandis que l’incapacité d’essayer les produits en magasin avant de les acheter a été une frustration majeure pour près de la moitié des consommateurs mondiaux pendant la Covid-19. Les acheteurs s’attendent à ce que la technologie comble ce fossé, l’étude montrant que deux personnes sur cinq s’attendent à ce que la réalité augmentée soit disponible en magasin dans l’année à venir, afin qu’ils puissent essayer des vêtements en magasin, tout en se sentant plus en sécurité.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

lectus sit felis consectetur ut dictum elit. sem, libero commodo