La start-up spécialisée en soft skills Skilder lève 1,7 million d’euros

La start-up lyonnaise Skilder, spécialisée dans l’évaluation des compétences comportementales des collaborateurs, a annoncé avoir levé 1,7 million d’euros auprès de fonds d’investissement et de collaborations scientifiques.

Pierre De Sousa, fondateur et CEO de la start-up Skilder. Crédits : DR

Pierre De Sousa, fondateur et CEO de la start-up Skilder. Crédits : DR

Skilder, créée à Lyon en 2018, procède à sa première levée de fonds pour un montant total de 1.7 M€. Spécialisée dans l’évaluation des compétences comportementales des collaborateurs par mise en situation digitalisée, à des fins de recrutement, de coaching ou de formation, Skilder a mené un tour de table en deux volets :

  • 1 M€ levés auprès du fonds d’investissement à impact sociétal et environnemental Phitrust, la Banque Populaire Aura (client historique de Skilder) et Bpifrance. Ces investisseurs rejoignent Pierre De Sousa et Yuko Sasa, les associés de Skilder, et ses partenaires que sont Pulsalys (la Satt Deep Tech qui lui a permi d’intégrer un programme d’accompagnement et de financement en 2018) et 1Kubator (réseau d’investissement et d’accompagnement des start-ups early-stage) ;
  • 700 000€ de collaborations scientifiques à travers la mise en place d’un consortium pluridisciplinaire porté par le CNRS et l’ENS Lyon. Skilder va ainsi poursuivre ses recherches et ses développements sur l’analyse des compétences comportementales en s’appuyant sur plusieurs laboratoires et partenaires scientifiques : le laboratoire d’excellence Aslan – Université de Lyon qui travaille sur la complexité et la multimodalité du langage ; le laboratoire Icar (Interactions, Corpus, Apprentissages, Représentations) qui se caractérise par des activités scientifiques pluridisciplinaires en linguistique et en didactique ; le Liris (Laboratoire d’informatique en image et systèmes d’information) ; le LIG (Laboratoire d’informatique de Grenoble) notamment sur son aspect analyse acoustique ; une collaboration avec le Centrale Digital Lab de l’Ecole Centrale Lyon, dédié à l’intelligence artificielle.

Cette levée de fonds permet à Skilder de continuer à s’entourer d’experts dans les différentes disciplines sollicitées par sa solution : les Sciences humaines et sociales (SHS), l’informatique, l’intelligence artificielle ; et de structurer son développement commercial.

La solution RH développée par Skilder permet d’évaluer les compétences comportementales des collaborateurs comme l’empathie, le leadership, l’écoute… L’outil met en situation le collaborateur par un jeu de rôles digitalisé et une technologie bâtie en collaboration avec le CNRS pour évaluer les comportements d’un individu lors du jeu, en analysant le verbal, le para-verbal, le non-verbal, les interactions en ligne… Le candidat est observé en situation pour connaître la teneur de ses comportements en situation professionnelle.

« On parle beaucoup des softs skills mais le marché propose peu de solutions associées à une véritable démarche objective et scientifique. Avant même la technologie, le travail scientifique de compréhension de la relation humaine est le fondement de la pertinence de la solution Skilder », explique Pierre De Sousa, fondateur et CEO de Skilder.

« Les soft skills sont avant tout une question d’interaction humaine. Notre fondement est réellement d’observer cette interaction car il nous semble impossible de mesurer ces compétences par de simples clics ou des questionnaires en ligne. La relation humaine est un prérequis », pour Pierre De Sousa.

« Les outils peuvent être dangereux quand leur limite d’usage est méconnue. Notre responsabilité est aussi d’éclairer nos utilisateurs et nos clients sur l’usage et le sens de la solution », dit Pierre De Sousa.

Outre les partenaires scientifiques, les experts technologiques et les professionnels des ressources humaines, Skilder a choisi de s’entourer de penseurs, comme Olivier Frérot qui interroge sur la métamorphose de notre société, pour intégrer la dimension éthique de ses solutions.

L’ambition de Skilder est de répondre à deux grands enjeux :

  • l’égalité des chances et la lutte contre les discriminations, en évaluant objectivement des compétences qui aujourd’hui sont subjectives lors des phases de recrutement ;
  • la prévention des risques psychosociaux, en détectant parmi les managers, les comportements qui génèrent des risques auprès de leurs équipes.

« On a pris l’habitude d’adresser les sujets du burn-out et des risques psycho-sociaux par le prisme de la victime alors qu’il est établi que 80 % des facteurs de risques sont liés à la qualité du management. C’est ici la plus grande ambition de Skilder : permettre aux organisations de pouvoir identifier objectivement des comportements à risques ou toxiques parmi leurs managers et ainsi pouvoir accompagner concrètement une décision de recrutement, de promotion ou de formation », explique Pierre De Sousa.

Auchan Retail France, la Banque Populaire Aura ou encore la Fédération du Commerce et de la Distribution font partie des premiers clients de Skilder de sa solution vendue sous licence en mode SaaS. De plus, l’entreprise lyonnaise a signé un partenariat avec le cabinet de conseil en ressources humaines BPI group, en intégrant son incubateur d’innovation RH, le Lab37. « Le Lab37 sélectionne des approches RH innovantes voire disruptives, façonnées au plus près du besoin des personnes et des organisations ; elles sont intégrées à son offre de services », explique Thierry Majorel, Manager Open Innovation du Lab37 de BPI group.

« Ce partenariat extrêmement précieux va permettre d’établir un standard dans le domaine des ressources humaines, dans toutes les dimensions de l’analyse et du bilan de compétences comportementales », selon Pierre De Sousa.

« Nous travaillons en confiance et en sérénité avec Skilder, sur les terrains très sensibles de l’Humain et des compétences comportementales qui sont particulièrement ancrés dans notre approche. Skilder est selon nous la seule expérience non-déclarative pertinente disponible sur le marché sur cette thématique. Les soft skills ne se déclarent pas : ils se démontrent », complète Thierry Majorel.

Pour accélérer son développement, Skilder a été récemment lauréate du Réseau Entreprendre Rhône et du programme Microsoft for Startups. L’entreprise participera au salon Solutions Ressources Humaines qui se tiendra à Paris Porte de Versailles les 22, 23 et 24 septembre 2020.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aenean mattis efficitur. Lorem pulvinar libero commodo