[Afterwork Alliancy Connect] 5 start-up qui innovent pour révolutionner la vie des DSI

Mercredi 18 mai, la rédaction d’Alliancy organisait un échange avec une sélection d’entreprises innovantes dans le cadre des afterworks de sa communauté Alliancy Connect. L’occasion d’entendre cinq entrepreneurs aux visions complémentaires sur les redéfinitions clés qui se jouent actuellement dans les directions des systèmes d’information.

Que fait une direction des systèmes d’information qui veut accompagner la transformation business en 2022 ? Cette recherche d’un « portrait-robot » d’une IT réellement transformatrice était au cœur du débat organisé par Alliancy le 18 mai, lors de sa Sélection Innovation Alliancy Connect. En effet, les témoignages de DSI montrent que, quelle que soit la taille des organisations concernées, et au-delà des leviers technologiques, c’est sur la réinvention de leur rôle, de leur périmètre, de leur culture… que les équipes IT comptent aujourd’hui changer la donne. Entre pandémie et cyberattaques, la perception de l’importance de l’IT a eu l’occasion d’évoluer dans les entreprises, mais la situation n’est pas pour autant au beau-fixe. Et les sujets à traiter sont nombreux.

Or, si les DSI ont pris l’habitude ces dernières années d’accueillir l’innovation et de faciliter de leur mieux les interactions que les « métiers » de l’entreprise pouvaient avoir avec des start-up toujours plus nombreuses et variées, on peut se demander comment elles ont également pu utiliser ces start-up pour accélérer leur propre transformation.

Avec cette Sélection Innovation d’Alliancy Connect, notre média a donc pris le parti de mettre un coup de projecteur sur ces jeunes entreprises innovantes qui accompagnent et challengent les DSI elles-mêmes, et leur permettent de s’emparer efficacement des grands thèmes structurants d’aujourd’hui. Amélioration de la relation IT-métier, innovation, attractivité des équipes IT pour mieux recruter et fidéliser au milieu d’une guerre des talents acharnée…

Ces entrepreneurs témoignent des transformations en cours.


WeLoop débloquent les feedbacks collaboratifs

WeLoop

L’écoute des utilisateurs est un de points clés pour assurer une bonne relation entre l’IT et les métiers dans une organisation. Mais cela ne veut pas dire que celle-ci est facile à organiser et surtout à gérer efficacement. Victor Arfi, CEO de Weloop, a ainsi expliqué à quel point il est important de pouvoir prioriser entre les différents types de retour des utilisateurs, et surtout de créer une boucle permanente de feedbacks qui soit perçue comme vertueuse et qui soit porteuse de sens vis-à-vis des projets menés par la DSI, avec des méthodes modernes. Il note d’ailleurs avec satisfaction que le DSI est de moins en moins seul à la barre sur ces sujets : les organisations proactives nomment des responsables dédiés à cette relation avec les utilisateurs, en faisant le lien avec l’UX (user experience) dès la conception des produits et services IT.

[Chiffres clés]

  • Raison sociale : FRONTBOX (nom commercial : WeLoop)
  • Ville d’implantation : Saint-Mandé (94)
  • CA 2021 : NC
  • Effectif : 13 personnes
  • Embauches prévues en 2022 : 8 personnes
  • Fonds levés : envisagé 7 M€ 

>> Retourner au sommaire photo <<


Verdikt permet aux DSI de piloter et valoriser leur performance RSE

Verdikt

Ancienne DSI elle-même, Christine Heckmann a fondé Verdikt après avoir été challengé par une jeune experte qui intervenait auprès de ses équipes : « Tu mènes la transformation numérique, mais que fais-tu vis-à-vis de la pollution ? ». Celle-ci est devenue l’autre co-confadrice de cette entreprise qui permet de mesurer, optimiser et piloter la performance durable des actifs numériques. Christine Heckmann se souvient bien à quel point ces éléments ont pu lui manquer quand la DSI a été sollicitée par le passé pour participer à des rapports non-financiers et orientés « impact ». S’équiper est non seulement un moyen de se montrer exemplaire, mais aussi de séduire et fidéliser des jeunes talents qui sont de plus en plus sensibles à cette prise de responsabilité de leur DSI.


[Chiffres clés]

  • Raison sociale : CHHL-Verdikt
  • Ville d’implantation : Chatillon (92)
  • CA 2021 : pas de CA – CA prévisionnel en 2022 : 500 K€
  • Effectif : 7 personnes
  • Embauches prévues en 2022 :  3 personnes
  • Fonds levés : 400 K€ à date – levée possible en 2023

>> Retourner au sommaire photo <<


Airsaas donne les moyens d’aligner IT, métiers et direction générale

AirSaas

Bertran Ruiz, CEO d’Airsaas, passe beaucoup de temps à interviewer des DSI dans le cadre de son podcast CIO Revolution (la dernière saison consacrée aux acteurs de l’industrie, en partenariat avec Alliancy, est à retrouver ici). Avec ce dialogue permanent, il est bien placé pour constater à quel point les entreprises qui font la différence sur leurs marchés sont celles où l’IT vit en osmose avec la vision de la direction générale et celle des métiers. Pour l’entrepreneur, cela implique notamment un changement profond dans le pilotage des projets et donc au niveau des indicateurs clés observés et partagés : de quoi changer les interactions IT-métiers, tout en donnant du sens et de l’attractivité aux équipes IT au quotidien.


[Chiffres clés]

  • Raison sociale : Airsaas 
  • Ville d’implantation : Toulouse (31)
  • CA 2021 : NC
  • Effectif : 10 personnes
  • Embauches prévues en 2022 : NC
  • Fonds levés : NC

>> Retourner au sommaire photo <<


Beamy prépare les entreprises à la décentralisation IT

Beamy

Dans quelques années, les entreprises devront composer avec des milliers d’outils « software as a service » en interne. Sont-elles préparées pour ce que cela implique ? De nombreux DSI imaginent qu’ils ont une visibilité sur la cinquantaine de SaaS utilisés dans leur organisation, uniquement pour découvrir qu’il y en a quatre ou cinq fois plus réellement en usage, après avoir fait un premier repérage avec la solution proposée par Beamy. Plutôt que de parler de lutte contre le « shadow IT », Andréa Jacquemin, le dirigeant de la jeune entreprise, préfère démontrer que cette nouvelle réalité est un changement de paradigme dans la forme et le rôle de l’IT dans l’entreprise. Ce qui nécessite donc de s’y adapter intelligemment.


[Chiffres clés]

  • Raison sociale : BEAMY
  • Ville d’implantation : Lille (59)
  • CA 2021 : NC
  • Effectif : 50 personnes
  • Embauches prévues en 2022 : 50 personnes
  • Fonds levés : 8 M€

>> Retourner au sommaire photo <<


Homeric Technologies fait prospérer la culture produit « à l’échelle »

Homeric Technologies

Les entreprises qui avancent vite dans leur transformation numérique mettent souvent en avant leur fonctionnement agile et l’évolution culturelle opérée par leurs équipes. Mais pour Romain Tiry, qui a lancé début 2022 au Canada l’entreprise Homeric Technologies, les trois quarts des équipes pluridisciplinaires IT-métiers actuelles sont plutôt dysfonctionnelles. Le sujet est d’autant plus pressant que la plupart de ces équipes sont en forte croissance, pour accompagner celle de l’entreprise. C’est le cas dans les entreprises de la « tech » qui deviennent des scale-up, mais également des DSI plus traditionnelles qui refondent complètement leur façon de fonctionner. Pour faciliter la consolidation d’une culture produit adaptée à ces situations, la start-up propose un coach virtuel qui vient compléter efficacement les dispositifs déjà à l’œuvre dans les organisations pour assurer ces transitions organisationnelles et culturelles.

[Chiffres clés]

  • Raison sociale : Homeric Technologies
  • Ville d’implantation : Montréal (Canada)
  • CA 2021 : Pas de CA
  • Effectif : 4 personnes
  • Embauches prévues en 2022 : 2 personnes
  • Fonds levés : –

Retrouvez l’intégralité de l’Afterwork Alliancy Connect – Sélection innovation :


Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.