Dataiku lève 400 millions de dollars pour l’IA du quotidien

>> Retrouvez notre dernier Carnet d‘expériences, réalisé en partenariat avec Dataiku, sur le thème « DATA et IA : quand les directions informatiques prennent les commandes »

Nouvelle levée de fonds de 400 millions de dollars pour l’éditeur spécialisé dans l’intelligence artificielle et la Data. Dataiku atteint ainsi une valorisation de 4,6 milliards de dollars.

Dataiku-lève-400-millions-de-dollars Un peu moins d’un an après une levée de fonds de 100 millions de dollars en pleine crise du Covid-19, Dataiku boucle un nouveau tour de table. Pour sa série E, l’éditeur fondé et dirigé par un Français lève 400 millions de dollars.

L’entreprise experte de l’intelligence artificielle et du Big Data revendique ainsi à présent une valorisation de 4,6 milliards de dollars. Pour cette opération, Dataiku réunit à la fois de nouveaux investisseurs et des actionnaires existants.

450 clients dans le monde, dont des multinationales

Parmi ces investisseurs, ICONIQ Growth, CapitalG, FirstMark Capital, Battery Ventures, et Snowflake Ventures, le fonds d’investissement de Snowflake, l’éditeur de datawarehouse dans le cloud. Rejoignent en outre les actionnaires des acteurs comme Insight Partners, Eurazeo, Lightrock et le PDG de Datadog, Olivier Pomel.

CanetDATA_300250 L’ambition de Dataiku, c’est de démocratiser les usages des données et de l’intelligence artificielle pour en faire des outils du quotidien, industrialisés et fonctionnant à l’échelle. L’IA « est tellement ancrée et imbriquée dans le fonctionnement quotidien qu’elle fait partie intégrante de l’entreprise », résume ainsi l’éditeur.

Dataiku revendique plus de 450 clients dans le monde. Parmi ceux-ci, des marques de luxe comme Dior Couture. A l’occasion de la dernière conférence Hubday Data, la maison présentait un algorithme de recommandation.

Intégré à l’application vendeur de Dior, le moteur basé sur l’IA permet aux conseillers en boutique de recommander aux clients des produits alternatifs, mais aussi de réaliser des ventes croisées pour accroître le panier moyen.

L’IA un outil du quotidien au service des métiers

En collaboration avec les différents métiers de la maison de luxe, les équipes Data Science ont donc conçu un système de recommandation déployé dans plus de 230 boutiques dans le monde et utilisé par plus de 2 000 vendeurs.

L’algorithme exploite la computer vision pour recommander aux clients les produits les plus pertinents en termes de probabilité d’achat. D’autres marques du groupe LVMH, auquel appartient Dior Couture, pourraient s’approprier cette technologie à l’avenir.

L’algorithme était présenté en 2021 lors d’une réunion de la communauté IA de LVMH et plusieurs maisons ont d’ores et déjà exprimé leur intérêt. Dior exploite de fait déjà des algorithmes développés au sein de la maison-mère.

Dataiku compte d’autres grands clients internationaux au sein de son portefeuille. Employant 750 personnes, l’éditeur est présent dans 18 pays et travaille notamment avec Walmart, GE, Schlumberger et Pfizer.


Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *