Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Parole d’acteur de Josselin Ollier, Nature & Découvertes, du support aux métiers

Josselin-Ollier-Nature-Découvertes-article

Josselin Ollier – DSi de Nature & Découvertes.

Josselin Ollier, DSI de Nature & Découvertes, nous explique comment l’enseigne a profité du remplacement de son ERP pour basculer dans le cloud. Au-delà d’un changement complet de culture dans son équipe.

Alliancy, le mag. Antoine Lemarchand, PDG de Nature & Découvertes, vous a confié en 2011, la DSI de l’entreprise. Avec quels objectifs ?

Josselin Ollier. Celui de l’aider à transformer sa société, afin qu’elle réussisse à affronter avec succès les vingt prochaines années. Depuis sa création en 1990, Nature & Découvertes utilisait un système de gestion informatique développé en interne. Cette solution propriétaire n’était plus adaptée, ni à la taille de l’entreprise, ni à l’évolution de son métier et encore moins à ses projets de croissance.

Quels étaient ces projets ?

L’enseigne avait l’ambition d’augmenter le nombre de ses magasins à l’international, de monter des filiales à l’étranger et d’accroître les fonctionnalités de sa plate-forme de commerce cross-canal. Pour y parvenir et gagner en souplesse et en évolutivité, il lui fallait utiliser un ERP standard du marché. Nous voulions également recentrer la DSI sur les applicatifs métiers, plus créateurs de valeur que l’exploitation informatique. D’autant plus que l’équipe était réduite à seulement huit informaticiens. C’est peu quand l’informatique des magasins doit être opérationnelle 6 jours sur 7, et le site marchand disponible toute l’année 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Quels choix avez-vous fait et comment ?

Nous avons choisi la plate-forme Hana de SAP [base de données in-memory, Ndlr] comme ERP, car celle- ci offre de nombreuses fonctionnalités et je la connais bien. Il nous fallait trouver un partenaire capable de mettre en place les infrastructures nécessaires à nos besoins et les exploiter quotidiennement. Nous avons fait appel à Hardis car je le connaissais déjà comme prestataire en logistique. Et son offre financière était la meilleure. Et surtout, il a la même taille que Nature & Découvertes. Nous allions pouvoir travailler dans une réelle relation de partenariat.

Vous étiez auparavant DSI d’un grand groupe. Nature & Découvertes est une ETI. En quoi est-ce différent pour vous ?

Je venais des Galeries Lafayette. Leur système d’information a toujours été infogéré. J’ai acquis chez eux une culture de l’externalisation qui m’est profitable aujourd’hui. Mais travailler chez eux et dans une ETI est très différent. Je fais partie du comité exécutif. L’informatique y est considérée comme un vrai levier de croissance. Les prises de décision sont très rapides, la couverture fonctionnelle bien plus légère. Depuis que j’ai proposé la migration de tout le système d’information dans le cloud avec le remplacement de l’ERP, il se sera écoulé deux ans. SAP devrait être opérationnel en mai 2015. Dans un grand groupe, opérer un tel virage peut prendre une dizaine d’années.

Aujourd’hui, en quoi consiste, le rôle de la DSI chez Nature & Découvertes ?

A mon arrivée, j’avais des purs techniciens dans mon équipe. Aujourd’hui, ils pilotent notre partenariat avec nos fournisseurs et planifient les évolutions à apporter. Les effectifs de la DSI sont passés de huit à douze personnes. Il y en aura deux de plus d’ici à la fin de l’année. L’équipe s’est étoffée d’experts métiers. Plus rien à voir avec les services support qu’elle réa- lisait avant la migration sur le cloud.

ScreenHunter_58 Nov. 21 11.17