Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Voiture connectée : à chacun son style

Que l’on puisse relier son smartphone à son véhicule ou que ce dernier soit capable de transmettre directement des données via Internet, la voiture connectée est désormais une réalité. Mais l’homogénéité n’est pas de mise, à chaque constructeur sa solution. Tandis que d’autres acteurs se penchent sur la question. Quelques exemples.

 

Une clé 3G pour la Peugeot 208Une clé 3G pour la Peugeot 208
Après le système d’appel d’urgence, disponible depuis 2003, et le système d’assistance GPS qui permet l’envoi d’un dépanneur adapté à votre situation là où vous vous trouvez, PSA Peugeot-Citroën propose Peugeot Connect Apps, pour le moment sur 208. Il s’agit d’une plate-forme, développée avec Bouygues Télécom notamment, combinée à un écran tactile intégré au véhicule, connectée en 3G grâce à une clé USB. De nombreuses applications peuvent vous guider, donner l’état du trafic en temps réel ou indiquer par exemple les places de parking disponibles. La première année, vous achetez la clé USB et l’accès au service de communication au prix de 345 euros.

 

Les passagers de l’Audi A3 surfent en wifiLes passagers de l’Audi A3 surfent en wifi
Autrefois réservé aux modèles les plus haut de gamme de la marque, le système Audi Connect arrive sur l’A3. Le tableau de bord est doté d’un large écran et la boîte à gant d’un lecteur de cartes SD, et SIM pour se connecter en 3G. À moins que ne vous disposiez d’un téléphone bluetooth compatible avec la norme RSAP. Grâce à un partenariat avec la société française de sécurité Gemalto, la 4G sera bientôt disponible en Europe. Les passagers arrières peuvent également naviguer sur Internet avec leurs propres appareils mobiles grâce au hot spot wifi qu’offre le système. Jusqu’à huit appareils pourront être connectés simultanément. A l’avant, une molette située à proximité du levier de vitesse permet de se déplacer dans le menu affiché à l’écran et reconnaît les lettres que vous formez sur sa surface tactile. La reconnaissance vocale fait partie des nombreuses fonctionnalités disponibles.

 

Altran roule open sourceAltran roule open source
Le groupe Intelligent Systems d’Altran a utilisé une voiture du marché pour la transformer en véritable « corne d’abondance » d e la connectivité. Open&Connected Car est un démonstrateur qui permet d’accéder à une plate-forme d’applications, de nouveaux services, comme l’optimisation du carburant, d’écouter une web radio de médias sociaux, qui vous lit votre fil Twitter par exemple, d’aller chercher des vidéos chez vous, ou encore de connecter plusieurs smartphones et tablettes simultanément et de manière sécurisée.

Le système est entièrement connecté au Bus CAN du véhicule, de telle sorte que ses données puissent être envoyées dans le cloud. Le tout, avec une plate-forme en open source.

 

Renault s’initie en 2G

Renault s’initie en 2G

La nouvelle Clio 4 de Renault intègre le système R-link

Une tablette tactile 18 pouces intégrée à la voiture. C’est ce que propose Renault avec son système R-link, développé en partenariat avec Tom-Tom, Atos ou Orange notamment, que l’on peut trouver sur la voiture électrique Zoe ou la nouvelle Clio, entre autres. Pas besoin de haut débit pour le moment, selon le constructeur. La vidéo en streaming n’est d’ailleurs pas autorisée pour des raisons de sécurité. La tablette se connecte en edge. Elle est dotée de nombreuses fonctionnalités comme la navigation GPS, la lecture de certains textes à voix haute, etc. Elle dispose aussi d’une cinquantaine d’applications téléchargeables depuis la voiture. Le tout moyennant un abonnement annuel de 54,90 euros après six premiers mois d’utilisation gratuite.

 

Haut débit pour GMHaut débit pour GM
Aux Etats-Unis, GM mise visiblement sur le divertissement pour les passagers. Son offre de haut débit mobile donnera accès à de nombreux divertissements : les contenus de NetFlix (films et séries en flux continu à la demande sur Internet) seront, par exemple, disponibles à l’arrière.

En outre, des données sur l’environnement proche des véhicules pourront être utilisées, via le cloud, pour fournir des informations en temps réel sur les embouteillages ou sur l’état des routes, par exemple. Cette offre 4G, élaborée en partenariat avec l’opérateur AT&T, devrait arriver en 2014 et concerner plusieurs modèles de Chevrolet, Buick et GMC, en 2015 chez Cadillac.

 

La voie singulière de FordLa voie singulière de Ford
L’approche de Ford, qui ne prévoit pas d’offre clé en main pour se connecter à Internet, est totalement différente de celle de ses concurrents. En revanche, le constructeur mise pleinement sur la reconnaissance vocale. Sa plate-forme Sync, développée en partenariat avec Nuance Communications, leader dans la reconnaissance vocale, est disponible sur quasiment tous ses modèles. Elle permet de piloter vocalement les contacts du téléphone ou la musique, quel que soit le support utilisé (clé USB, smartphone, Ipod…). Elle lit les SMS reçus et utilise le smartphone connecté en bluetooth pour appeler les secours en cas d’accident. Prochainement, le système offrira la possibilité de récupérer des informations en temps réel sur l’état du trafic, par exemple, ou de se transformer en hot spot wifi pour les passagers. Il faudra pour cela disposer d’une clé 3G ou 4G, mais ce n’est pas Ford qui la fournira.

 

« Sésame, ouvre-toi ! » commande Opel« Sésame, ouvre-toi ! » commande Opel
Non seulement, elle est écologique puisqu’elle est électrique, mais en plus elle se prête parfaitement à l’autopartage ! En effet, l’Opel Ampera est équipée d’un boîtier NFC (Near Field Communication) qui lui permet d’être verrouillée ou déverrouillée à l’aide d’un téléphone portable. Grâce à cette solution NFC mémorisée sur la carte SIM développée par les équipes d’Orange Labs et un système embarqué conçu par la société d’ingénierie ADM-Concept, un échange d’informations cryptées s’établit entre le mobile et le lecteur embarqué. La clef de contact et les papiers du véhicule se trouvent à l’intérieur de la voiture, dans une sorte de mini coffre-fort sécurisé, appelé Keybox, et dont l’ouverture ne peut se faire que par un ordre spécifique et simultané du système de verrouillage. À terme, le NFC permettra aussi de s’identifier puis de payer le stationnement de son véhicule, voire le recharger dans le cas de véhicules électriques. Il permettra aussi d’accéder aux transports en commun, de régler son taxi, etc.

 

Valeo : se garer sans les mainsValeo : se garer sans les mains
Des difficultés à manœuvrer votre voiture pour la garer ? Pas de souci, votre smartphone le fait pour vous. A condition que votre véhicule soit équipé du système Park4U Remote de Valeo. Il s’agit d’une solution d’aide au stationnement présente en 2013 sur 51 modèles de quatorze marques différentes, parmi lesquels les Volkswagen Touran ou l’Audi A6 font figure de pionnières.

Smartphone et voiture communiquent par wifi, le système Park4U Remote étant synchronisé avec le téléphone grâce à un logiciel compatible avec Apple OS et Android. Et s’il n’y a pas de connexion, Park4U peut se déclencher depuis l’intérieur du véhicule. Le conducteur n’a plus qu’à se laisser faire sans toucher au volant ni aux pédales !

 

Akka Technologies dans le futurAkka Technologies dans le futur
A l’instar du véhicule de Google, il n’y a pas besoin de conducteur pour le Link&Go d’Akka Technologies, développé en partenariat avec l’Inria et deux PME françaises, Controlsys Engineering et DBT (pour les batteries), en réponse à un appel d’offres du Conseil général des Yvelines. Entièrement automatisé, ce concept car électrique n’a pas vocation à rouler sur les mêmes routes que vous pour le moment. Futuriste, il est lui aussi un démonstrateur de briques technologiques. Equipé d’un boîtier, il peut apporter une connectivité à la voiture, via bluetooth, wifi et 3G. Mais, surtout, il peut communiquer avec les infrastructures, reconnaître les panneaux de signalisation, ou renvoyer des données pour mettre à jour des cartes. Et ce ne sont que quelques-unes de ses nombreuses fonctionnalités.

 

 

Cet article est extrait du dossier « Voiture connectée » du n°4 d’Alliancy le mag – Découvrir ce dossier

Photos: Patrick Curtet – D.R.