Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Des start-up, des applis

Covivo, le covoiturage en temps réelCovivo, le covoiturage en temps réel
Le covoiturage est en pleine expansion. Il pourrait prendre encore plus d’importance en passant dans sa version 2.0, appelée « covoiturage dynamique ». Les plate-formes, permettant de partager des trajets en voiture, concernent le plus souvent de longs trajets, programmés à l’avance. Le « covoiturage dynamique » est plus spontané et mobile, car la réservation d’un trajet peut se faire quinze minutes à l’avance, avec un automobiliste qui a déjà commencé son trajet. Covivo est le spécialiste français de cette future forme de mobilité. Fondée en 2009 et soutenue par Oseo, Covivo revendique une communauté de 30 000 membres. La start-up parisienne propose aussi sa plate-forme technologique aux entreprises et collectivités, dans leurs démarches destinées à favoriser une mobilité plus durable.

 

Kerlink, une offre globale M2MKerlink, une offre globale M2M
Le M2M (machine-to-machine) plus simple, voilà le credo de Kerlink, créée en 2004 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Cette PME de 42 personnes, qui vient d’intégrer le pôle de compétitivité iD4Car et de lever 1,5 million d’euros auprès de CM-CIC Capital Innovation et Sudinnova, propose des solutions globales pour faire communiquer à distance des véhicules, notamment à un système d’information. Kerlink a déployé ses solutions dans de nombreux domaines, dont la traçabilité logistique pour la SNCF, les transports collectifs pour la Compagnie armoricaine des transports (filiale de Veolia) ou encore l’autopartage. Et pour faciliter leur intégration, elle propose notamment des boîtiers intégrés « tout-en-un ».

 

See4sys, la brique technologique communicanteSee4sys, la brique technologique communicante
See4sys est au coeur de la voiture connectée. Cette entreprise nantaise, qui vient d’être rachetée par Dunasys (réseaux embarqués et systèmes électroniques), est spécialisée dans les solutions d’ingénierie pour le développement des systèmes embarqués, hardware et software. Membre du pôle de compétitivité iD4Car également et partenaire privilégié de Dassault Systèmes autour de son offre Autosar pour les systèmes embarqués automobiles, See4sys propose trois plateformes technologiques, dont E-nove, une solution de communication. Cette plate-forme ouverte, qui peut être télégérée, a déjà été déployée dans le domaine des transports publics, mais elle vise également le marché automobile.

 

Socloz, l’assistant shoppingSocloz, l’assistant shopping
Fondé en 2010 à Paris par une équipe d’entrepreneurs, Socloz a investi le domaine du « Web to Store », la phase d’achat pendant laquelle les consommateurs cherchent des informations sur Internet. L’application mobile Socloz permet de choisir des produits et de repérer les magasins physiques qui les proposent. L’application sera prochainement intégrée au système connecté R-Link de Renault. Il sera ainsi possible d’effectuer la recherche d’un produit directement depuis sa voiture, avant de se faire guider vers le magasin qui l’a en stock. Socloz affiche actuellement la disponibilité des stocks de 10 000 magasins partenaires. En 2012, la start-up a bouclé une levée de fonds de près d’1 million d’euros auprès de plusieurs fonds d’investissement.

 

Apila, le stationnement collaboratifApila, le stationnement collaboratif
Chercher une place de stationnement peut prendre du temps et, parfois, s’avérer très pénible. La start-up parisienne Apila apporte une solution astucieuse à ce problème avec une approche communautaire. Son application mobile localise ses utilisateurs et met en contact les personnes libérant une place avec celles qui en cherchent une. L’application est disponible sur iPhone, Android, et prochainement dans les voitures Renault, via le système connecté R-Link. Le service, gratuit dans sa version Beta, fonctionne uniquement sur Paris, mais va s’étendre à d’autres grandes villes françaises, puis européennes. Apila a reçu le soutien de l’incubateur Mobilité Connectée, initié par Renault et la Ville de Paris.

 

 

Mobiquithings, l’opérateur mobile M2M

Mobiquithings, l’opérateur mobile M2M
Pour envoyer un signal de détresse ou télécharger des informations sur l’état du trafic, une voiture a besoin d’une connexion mobile et donc d’une carte SIM. Parmi les opérateurs mobiles à considérer pour ce type de besoin, il y a Mobiquithings, le premier opérateur de réseau mobile virtuel dédié aux objets connectés. Fondée en 2010 par Cyril Hullin, un ancien d’Alcatel-Lucent, cette entreprise parisienne commercialise une carte SIM « caméléon ». Celle-ci est multi-opérateurs et offre une couverture mondiale. Elle se raccorde ainsi de manière transparente aux réseaux des opérateurs télécoms les mieux offrants en termes de couverture, de qualité de service et de coût. Cette technologie s’adresse à l’automobile mais aussi aux industriels qui fabriquent des objets communicants et connectés. Mobiquithings a également intégré l’incubateur Mobilité Connectée initié par Renault et la Ville de Paris.

 

Cet article est extrait du dossier « Voiture connectée » du n°4 d’Alliancy le mag – Découvrir ce dossier