Cet article fait partie du dossier

RSE : Le moment d’innover
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

La durabilité comme source de transformation pour les entreprises

Les entreprises accordent une forte priorité à la durabilité de leurs opérations. Mais il existe un décalage entre leur implication environnementale et la mesure de leur impact. Telle est la conclusion d’une étude mondiale menée pour Google Cloud par The Harris Poll.

La durabilité comme source de transformation pour les entreprises

Les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) sont devenus une priorité majeure au sein des organisations, et ce, au même titre que l’évolution ou l’adaptation des business models. En plus de consacrer près de 10 % de leur budget au développement durable, les entreprises se disent également prêtes à investir dans une transition durable, même si cela implique une baisse des revenus, selon une étude mondiale menée pour Google Cloud par The Harris Poll auprès de 1 491 dirigeants de 16 pays, dont la France,

Une très large majorité de cadres (80 %) approuve par ailleurs les initiatives de leur entreprise en faveur de l’environnement. Et 86 % estiment que leurs efforts concourent à la promotion de la durabilité. 

Une absence de mesure qui sème le doute

Mais l’étude révèle que si la majorité des dirigeants salue les efforts fournis par leur entreprise en matière de développement durable, ils sont seulement 36 % à déclarer que leur entreprise dispose d’outils pour mesurer ces mêmes efforts. Paradoxalement, ceux disposant des outils adéquats ne sont que 17 % à les utiliser pour optimiser leurs politiques internes. 

Or, en l’absence de mesures précises, il est difficile de faire état de véritables progrès. D’ailleurs, 58 % des personnes interrogées s’accordent à dénoncer l’existence d’une « hypocrisie écologique » et à pointer du doigt leur entreprise pour avoir exagéré ses efforts en matière de développement durable.

Une critique particulièrement portée par les cadres évoluant dans les secteurs de la finance (66 %) et de la supply chain / logistique (65 %). De plus, ils sont deux tiers (66 %) à douter de l’authenticité de certaines initiatives de leur organisation.  

Investir dans la durabilité, pour de puissantes transformations

74 % des dirigeants estiment que la durabilité peut entraîner de puissantes transformations commerciales pour leur entreprise. À l’unique condition d’avoir, au préalable, surmonté tous les obstacles qui se dressent sur le chemin de la transition environnementale. 

L’étude met également en avant que la technologie et le développement durable sont les deux principaux domaines dans lesquels les dirigeants prévoient d’augmenter leurs investissements en 2022. En particulier les cadres d’Amérique latine (66 %) et d’Europe (60 %), fortement désireux d’augmenter leurs investissements dans le développement durable.

Les intentions d’investissements des répondants dans la durabilité en 2022

Les intentions d’investissements des répondants dans la durabilité en 2022

Selon les personnes interrogées, l’innovation technologique est la principale réponse aux enjeux de croissance durable pour les entreprises et la planète. Environ trois cadres sur quatre (78 %) citent, en effet, la technologie comme étant essentielle à leurs efforts en matière de durabilité, attestant ainsi son rôle dans la transformation opérationnelle, la publicisation de leurs initiatives, mais aussi la mesure et le compte-rendu de leurs efforts. 


Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.