Catherine Zamora Barbosa (Hootsuite) : « Ce n’est pas sain de vivre constamment sous pression »

Avec la culture du care, certaines entreprises se soucient de plus en plus de leurs employés. Démonstration avec Hootsuite, une plateforme communautaire canadienne qui a mis au point un programme ambitieux pour prendre soin de ses 1 000 collaborateurs. Catherine Zamora Barbosa, directrice marketing pour l’Europe du sud, nous en dit plus.

Alliancy. Vous lancez une série d’initiatives pour favoriser la santé et le bien-être de vos collaborateurs. En quoi consiste-t-elle ?

Catherine Zamora Barbosa (Hootsuite)

Catherine Zamora Barbosa (Hootsuite)

Catherine Zamora Barbosa. Le télétravail et le confinement ont provoqué un stress intense au sein de nos équipes. Nous souhaitons donc soulager nos employés et leur apporter du bien-être. Nous leur offrons une semaine de repos dès le 5 juillet. L’entreprise a fermé ses bureaux et personne ne travaillera. Cette semaine offerte par l’employeur vient s’ajouter aux congés annuels.

A lire aussi : Le « care », vraie transformation ou opération de communication ?

En plus de cela, les vendredi après-midi seront offerts pendant tout l’été, à partir de début juillet jusqu’à fin septembre. Là encore, personne ne travaillera. C’est une initiative qui avait déjà été prise l’année dernière et qui avait très bien fonctionné. Hootsuite a donc décidé de recommencer.

Nous avons également d’autres initiatives, comme les vendredis sans réunion pour permettre aux collaborateurs de se concentrer à 100 % sur leurs tâches. Nous mettons l’accent sur la protection de nos salariés avec la multiplication par six de la couverture de santé mentale, ce qui veut dire que les collaborateurs sont couverts à 100 % pour toute prestation de ce type, comme la consultation d’un psychologue. A date, cette initiative existe pour nos collaborateurs qui travaillent en Amérique du nord, mais elle va être déroulée sur le reste du monde. Nous avons aussi des aides liées aux traitements de la fertilité et à l’affirmation de genre dans le but d’aider les personnes transgenres dans leur transformation.

La pandémie a-t-elle accéléré le besoin de prendre soin des équipes ?

Catherine Zamora Barbosa. C’est évident ! Avant la crise sanitaire, un grand nombre d’employés avaient déjà pris conscience que la vie ne se résumait pas seulement au travail. Ce n’est pas sain de vivre constamment sous pression. La pandémie a mis l’accent sur cette problématique. Les employeurs ont dû trouver des solutions pour soulager mentalement, physiquement et émotionnellement leurs collaborateurs et leur permettre d’être épanouis lorsqu’ils télé-travaillent loin du bureau. Il fallait rendre le confinement supportable pour tout le monde.

Pour autant, toutes les entreprises ne peuvent pas fermer leurs bureaux pendant une semaine entière et offrir des congés à leurs collaborateurs. Chaque entreprise fait en fonction de ses moyens. Ceci-dit, le plus important est d’écouter les employés, de leur demander leur avis, de les sonder pour savoir quelles initiatives pourraient leur faire du bien… Aujourd’hui, il y a une réelle volonté de changement qui n’est pas la même partout, mais qui existe bel et bien.

Le dialogue serait-il à renouer entre le management et les collaborateurs ?

Catherine Zamora Barbosa Pendant des années, le modèle Top-Down a prédominé. On entendait rarement ce que les employés exprimaient. Pour avoir des collaborateurs en meilleure santé, plus engagés et plus créatifs, il est évident qu’il faut trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Il est donc temps de les écouter.

Dans quelle mesure, le management Top Down pourrait-il finir par pénaliser les entreprises qui le pratiquent ?

Catherine Zamora Barbosa. Les entreprises qui se concentrent sur le bien-être de leurs employés gagnent en productivité et en innovation, mais aussi en agilité et en résilience. Pour cela, il faut faire attention à la sécurité psychologique des collaborateurs et les aider à se sentir bien. Dans une carrière, il faut savoir faire des pauses afin de prendre suffisamment d’élan pour pouvoir sauter plus loin. Les entreprises qui n’ont pas compris cela passent peut-être à côté d’employés motivés qui les aident à progresser.

Quelles sont les prochaines étapes pour Hootsuite ?

Catherine Zamora Barbosa. Sur le court terme, nous avons un début de retour au bureau à partir du 2 août en Europe. La direction va écouter les employés pour connaître leurs souhaits, rester en télétravail, revenir au bureau ou faire du flexi-travail. Chaque employé pourra choisir à quel rythme il va retourner au bureau en fonction de sa vie personnelle. Nous allons également doubler les congés maladies qui ne concerneront plus uniquement les employés, mais également les membres de leurs familles.

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

justo venenatis commodo dolor accumsan Nullam ipsum quis Curabitur mattis sit