Great Place to Work® révèle le Palmarès 2022 : Aix-en-Provence rejoint Bordeaux en tête du classement

À l’écoute des collaborateurs depuis plus de 20 ans, Great Place To Work® France a dévoilé son Palmarès 2022 des villes les plus attractives aux yeux des Français pour travailler. Le Sud de la France est toujours largement plébiscité par les actifs, qui placent Aix-en-Provence et Bordeaux en tête des villes où il fait bon travailler, suivies de près par Toulouse et Paris. En termes de critères, qualité de vie et marque employeur territoriale forte sont deux enjeux clés pour l’épanouissement des actifs.

TOP 10 des villes où les Français aimeraient travailler : le Sud de la France toujours aussi attractif

Great Place to Work

Les Français favorisent à nouveau cette année les villes du Sud de la France. Mais pour la première fois en neuf ans, la capitale girondine est rejointe sur la première marche du podium par Aix-en-Provence. Un duo de métropoles sudistes complété par Toulouse qui se classe à la deuxième position, juste avant Paris.

A lire aussi : 20 ans de « Great Place to Work » et la Tech truste encore le classement

De façon générale, les villes du Sud sont largement représentées dans le top 10 des villes où les Français se projettent le plus, pour une vie professionnelle épanouie : Lyon (4ème), Montpellier (5ème), Nice (6ème) et Perpignan (10ème). Marseille en revanche séduit moins les salariés cette année. Pour la première fois, la ville classée 9ème en 2021 chute à la 11ème place et quitte le top 10 des villes où il fait bon travailler.

La qualité de vie : un critère de choix privilégié par 64% des Français

Pour 1 Français sur 2, la qualité de vie est le critère de choix principal dans leur lieu de résidence et leur lieu de travail1. Climat, pouvoir d’achat, environnement de vie et culture, sont autant de facteurs déterminants pour leur bien-être, dans leur vie personnelle comme professionnelle.

Dans une période prolongée de hausse des prix, les actifs voient pouvoir d’achat réduit. Un phénomène qui impacte visiblement leurs critères de choix de ville, puisqu’ils sont 32% à déclarer que la qualité et le coût de l’immobilier sont désormais des facteurs importants de leur décision.

D’autres critères plus personnels, tels que l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle entrent également en compte pour les actifs afin d’élire une destination de carrière : ils sont, par exemple, 28% à souhaiter se rapprocher de leurs proches et de leurs amis.

Enfin, l’organisation du territoire et la richesse de son tissu d’entreprises font partie intégrale du salaire urbain2 aux yeux des Français. Le dynamisme de l’économie et les opportunités d’emplois (26%), les infrastructures de transport et l’accessibilité du lieu de travail (20%) ou encore la qualité de l’enseignement sur le territoire (10%) constituent ainsi des avantages non-négligeables pour déterminer un lieu de vie.

La marque employeur territoriale : un enjeu crucial pour penser l’attractivité des territoires !

La démocratisation du télétravail a poussé les Français à interroger leurs aspirations sur leur environnement de travail. En recherche d’une meilleure qualité de vie, ils sont aussi nombreux à envisager de quitter les grandes métropoles pour des villes à taille « plus humaines », pour y travailler à distance ou y retrouver un emploi. C’est une chance dont commencent à se saisir un nombre croissant de territoires : celle de construire une marque employeur territoriale forte. Entreprises, acteurs publics, agences d’attractivité, organismes de formation ont tous ont un rôle à jouer dans cette démarche, afin de construire ensemble un environnement de travail et de vie attractif, pour chaque âge de la vie.

« L’expérience collaborateur ne se limite pas aux seules frontières de l’entreprise. Le dynamisme du tissu économique du territoire, la possibilité d’entretenir une vie sociale riche, la qualité et l’accessibilité des infrastructures sont autant de critères qui entrent en compte dans le bien-être des collaborateurs. À l’heure où l’équilibre entre la vie personnelle et professionnelle devient un critère essentiel de la fidélisation des talents, les entreprises doivent s’associer à l’ensemble des acteurs du territoire pour construire un environnement de travail dans lequel chacun peut s’épanouir. », analyse Jullien Brézun, Directeur général de Great Place To Work® France.

Retrouvez l’intégralité du Palmarès des villes où il fait bon travailler en 2022

 


1. Selon l’enquête Great Insights, 64% des Français placent la qualité de vie dans le top 2 de leurs critères pour leur lieu de résidence. Ils sont 50% à déclarer que c’est leur premier critère de choix.

2. Vallerugo et Noisette, 2021. La notion de « salaire urbain » désigne la forme de rémunération non-monétaire perçue par les habitants d’un territoire, que leur apporte l’usage de leur ville ou région : qualité de service, niveau des prix, externalités diverses, etc.

* Méthodologie de l’enquête : résultats issus de l’enquête “Great Insights” publiée et analysée en janvier 2022 par Great Place To Work® France, données récoltées par TOLUNA auprès d’un échantillon représentatif de 4 151 salariés français (méthode des quotas).


Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.