Greenmetrics lève 1,8 million d’euros pour devenir une référence dans le pilotage carbone des entreprises

Lancé officiellement en juin dernier, Greenmetrics développe des solutions de mesure des impacts environnementaux du numérique en milieu professionnel – dans le cadre d’une stratégie RSE et par l’engagement collaborateurs. Les fonds levés auprès des fondateurs de Datawords et PCS Wireless lui permettront de développer sa verticale numérique et s’ouvrir à l’international.

Tableau de bord de Greenmetrics.

Tableau de bord de Greenmetrics.

Après 1 an et demi de R&D, Greenmetrics s’est lancé officiellement en juin dernier avec un objectif : celui d’aider les professionnels à prendre conscience de leur empreinte carbone et à devenir acteurs du changement. Adopté à la fois par des PME et des grands groupes en France, Greenmetrics a pour objectif de s’ouvrir à l’international et de lancer prochainement une nouvelle version de sa solution destinée exclusivement aux sites internets et campagnes digitales. L’entreprise a pu compter sur le soutien et l’appui de Kayo Hattori, co-fondatrice de Datawords, et Ben Nash, fondateur et CEO de PCS Wireless.

Alors que la COP26 s’est achevée à Glasgow avec l’intention de renforcer l’action des Etats et des acteurs en matière de lutte contre le changement climatique, et que la Loi REEN (réduire l’empreinte environnementale du numérique) vient d’être acceptée par le Sénat, les entreprises ont plus que jamais un rôle à jouer pour prendre le tournant de la transition numérique. Greenmetrics, logiciel basé sur une IA éco-conçue, aide les entreprises à réduire leur empreinte numérique et s’aligner aux recommandations des pouvoirs publics et de l’Ademe.

À lire aussi : Frédéric Bordage (NegaOctet) : « L’heure de sonner la fin du greenwashing »

La plateforme mesure en temps réel toutes les émissions liées aux équipements informatiques, sites, applications, et usages numériques (boîtes mail, messageries instantanées, visioconférences…) de chaque collaborateur pour délivrer ensuite des recommandations personnalisées et un plan d’action sur-mesure visant à réduire son bilan carbone.

Cette levée sera majoritairement dédiée à la partie R&D de la solution, pour qu’elle devienne à moyen terme l’outil dynamique de mesure et de pilotage de l’ensemble des émissions carbone en entreprise. Une solution destinée aux sites internets et campagnes digitales sera proposée d’ici la fin de l’année : Greenmetrics Analytics. Celle-ci permettra de mesurer l’empreinte carbone de l’activité d’un site internet ou d’une campagne digitale mais aussi de tendre vers des formats plus vertueux et, à terme, neutres en carbone. Courant 2022, Greenmetrics s’attaquera à deux marchés clés dans son combat contre la pollution carbone : la mobilité et l’énergie des bâtiments.

« Il y a aujourd’hui un réel besoin de nouvelles méthodologies et outils de mesure automatisés, explique Nicholas Mouret, co-fondateur et CEO de Greenmetrics. C’est pourquoi nous voulons faire de Greenmetrics un outil qui agira de bout en bout sur le bilan carbone des entreprises, grâce à des leviers uniques qui prennent en compte les réglementations en vigueur. Je suis honoré de pouvoir compter sur le soutien de fondateurs d’entreprises à succès pour faire de Greenmetrics un outil de référence dans la responsabilisation des entreprises ». 

En parallèle de sa diversification, Greenmetrics souhaite déployer sa solution à l’international pour accélérer la trajectoire bas carbone des entreprises à travers le monde. Greenmetrics est membre du réseau TechForGood, et participe avec le Groupe Afnor à la rédaction d’un document méthodologique de référence pour un numérique responsable.


Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *