[Emplois] I-lunch, cantine d’entreprise phygitale souhaite embaucher 40 nouveaux collaborateurs

Lancée en 2017, I-lunch, cantine d’entreprise phygitale, a réinventé les codes de la restauration collective en permettant la livraison de déjeuner 100% Zéro Déchet sur le lieu de travail via sa plateforme de commandes ou l’installation d’espaces de restauration en entreprises. Alors que la généralisation soudaine du télétravail, dès mars 2020, met la cantine d’entreprise à rude épreuve, I-lunch repense son modèle.

I-lunch,-cantine-d’entreprise-phygitale-et-zéro-déchetLe lancement en juillet dernier de “Télé Restau”, une cantine digitale à destination des télétravailleurs, lui permet de mettre en place des partenariats impactants avec des sociétés de restauration collective (Elior) et des entreprises renommées (Nike, TechData, etc.), toutes convaincues par l’efficacité de la solution. Une dynamique qui donne un coup de boost à son activité (+ 300% de commandes en moins d’un mois) et participe largement à l’envolée de 50% de son chiffre d’affaires.

A lire aussi : [Tribune] 2021 : du télétravail subi au télétravail choisi

Elle réussit en parallèle à dégager une rentabilité opérationnelle de 25% et à maintenir un taux de gaspillage alimentaire inférieur à 1% (redistribué à l’association Aurore ou via des solutions telles To Good To Go) grâce à son algorithme de prévision de vente.

Déterminée à poursuivre son développement, I-lunch vise une croissance de 400% en 2021. Une performance qu’elle souhaite concrétiser à l’aide d’une levée de fonds qu’elle réalise actuellement (Série A).

Une intensification des recrutements

Consciente qu’elle doit ses performances en partie à la dynamique de son équipe, I-lunch mise sur une solide stratégie de recrutement. En doublant ses effectifs en 2020, elle compte à ce jour une quarantaine de collaborateurs, avec à leur tête Victoria Benhaim, fondatrice d’I-lunch, et Matthieu Bagur, CRO d’I-lunch et ancien DG de La Fourchette, recruté en juillet dernier.

Pour pouvoir atteindre ses objectifs, la startup envisage à nouveau de multiplier par deux son nombre de salariés en 2021 pour passer à une équipe de 80 personnes.

Un renforcement de sa politique RSE

Elle profitera également de l’année 2021 pour accélérer ses engagements RSE. Unique société en Europe de livraison de repas 100% Zéro Déchet en entreprise grâce à son système de consigne digitale, I-lunch a permis aux convives d’épargner 1 tonne de plastiques jetables en 2020. Un chiffre qu’elle compte multiplier par 10 cette année grâce à sa croissance et une approche qui répond concrètement aux problématiques environnementales, contrairement à l’utilisation d’emballages biodégradables qui produisent quand même du déchet.

Alors que l’intégralité de sa flotte de livreurs est en CDI, elle poursuivra sa démarche responsable et sociale en passant à une offre composée à 50% de circuits courts, de produits locaux et issus de l’agriculture raisonnée.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

leo amet, at Lorem quis felis dapibus sit Phasellus