La plateforme du Bug Bounty YesWeHack en très bonne forme en 2019

Cette année, la plateforme du Bug Bounty YewWeHack a présenté des résultats en hausse de 300% et chiffre d’affaires de plusieurs millions d’euros. Le montant des primes distribuées aux hackers a quant à lui augmenté de 320 % en 2019.

Des membres de l'équipe de YesWeHack avec Guillaume Vassault-Houlière, CEO et cofondateur à gauche.

Des membres de l’équipe de YesWeHack avec Guillaume Vassault-Houlière, CEO et cofondateur à gauche.

YesWeHack annonce des résultats en hausse de 300 % et une progression de 280 % du nombre de hackers référencés sur sa plateforme. Ils sont aujourd’hui plus de 15  000 à chercher des failles activement sur la plateforme. L’année passée, la plateforme française fondée en 2013 a connu une croissance très soutenue à tous les niveaux, que ce soit en termes de hackers référencés, de programmes lancés, de revenus ou de primes reversées confortant ainsi sa position de leader européen du Bug Bounty.

Les ventes de YesWeHack ont progressé de plus de 300 % en 2019 pour représenter plusieurs millions d’euros, notamment portée par l’arrivée de plusieurs de nouveaux clients majeurs du Top 500 dans plus de 15 pays. Ils rejoignent des entreprises comme BlablaCar, Deezer, OVH, ou encore Aéroport de Paris qui faisaient déjà confiance à YesWeHack. En parallèle, le montant total des primes proposées par YesWehack a augmenté de 320 % avec des récompenses allant de 50 Euros à 20  000 Euros suivant les failles divulguées. À noter qu’en 2019, la plus grosse prime versée s’est élevée à 20  000 Euros. En parallèle, le nombre de collaborateurs de YesWeHack est passé de 9 à plus de 30 sur l’année écoulée.

«  Ces chiffres témoignent de la place de plus en plus grandissante du Bug Bounty dans les stratégies de détection de faille des entreprises  », déclare Guillaume Vassault-Houliere, CEO et cofondateur de YesWeHack. «  Forts de notre position de leader européen du Bug Bounty, nous comptons continuer sur notre lancée en 2020 en répondant, grâce au Bug Bounty, aux besoin de sécurisation des actifs informatiques des entreprises.  »

Parmi les autres faits marquants qui ont rythmé l’année 2019 de YesWeHack, la plateforme a également annoncé en février une levée de fonds de 4 millions d’euros, lui permettant d’accélérer son développement. YesWeHack a ainsi ouvert un troisième bureau à Singapour, en plus de ceux de Lausanne et Paris, lui permettant aujourd’hui de compter des clients du Top 500 dans plus de 15 pays. La start-up a également lancé, en novembre de cette même année, YesWeHack EDU, une plateforme éducative dédiée à la formation aux nouveaux métiers de la cybersécurité. À noter aussi que des organisations comme le Ministère des Armées et la DINSIC ont également lancé leurs programmes de Bug Bounty sur YesWeHack en 2019.

YesWeHack sera présent au FIC 2020 les 28, 29 et 30 janvier à Lille.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

nec venenatis Sed et, Phasellus sed felis quis odio