Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Identifiez-vous pour lire l’intégralité des articles premium et accéder à l’ensemble de nos ressources.
Pour recevoir les dossiers thématiques par mail, inscrivez-vous !
Je m'identifie

Pour accompagner les entreprises qui veulent garder le cap du numérique, nous vous présentons le numérique en pratique. Des pratiques inspirantes, des cas concrets et des actualités élaborés avec nos partenaires pour vous aiguiller dans vos choix et vos projets de transformation. Inspirez-vous ! 

Découvrir les rencontres" Numérique en pratique" 

Devenir partenaire ?

Thèmes
Secteurs d'activité
Carnet :
Mot-clef :
Thème(s) :
Secteur(s) :
Entreprise(s) :

Transporteurs : les objets connectés pour assurer la chaîne du froid

Avec ou sans fil, plus ou moins pérennes dans le temps, plusieurs types de capteurs et de matériels permettent de suivre avec exactitude le respect de la chaîne du froid lors du transport de denrées alimentaires. Et dernièrement, c’est l’IoT qui se fait une place sur ce marché, avec des déploiements simples et à moindre coût.

Transporteurs : les objets connectés pour assurer la chaine du froidLe maintien de la chaîne du froid est un élément sur lequel il est difficile de transiger lors du transport de produits alimentaires. Ce domaine profite du développement de l’internet des objets, qui diminue le coût des capteurs et facilite les échanges de données.

Actuellement, plusieurs méthodes de contrôle existent dans les camions ou containers. Les plus simples sont les capteurs enregistreurs à usage unique. Ces dispositifs de suivi de la température placés à proximité des denrées sont peu coûteux, mais ils doivent être lus et analysés manuellement, ce qui prend du temps, d’autant qu’ils ne sont pas toujours très accessibles.

Les capteurs filaires sont eux des modules reliés à une centrale par de la connectique filaire, ce qui nécessite d’immobiliser le véhicule pour les installer/désinstaller (compter 8 heures) ou intervenir en cas de problème.

 Aujourd’hui des solutions IoT plus souples,tant pour la mise en œuvre qu’à l’usage, apparaissent comme des tags RFID à usage unique, et surtout des capteurs sans fil NFC de la taille d’une carte de crédit ou d’un ticket de métro. Ils peuvent suivre l’évolution de la température, et même de l’humidité ou de la luminosité (pour repérer des déchargements impromptus), pour une traçabilité quasi infaillible. Reliés par ondes radio à un concentrateur installé dans la cabine du camion ou à proximité des quais de déchargement en mode biberonnage, ces capteurs permettent de communiquer en direct avec le gestionnaire de flotte ou même avec le chauffeur sur son PDA pour prévenir d’une augmentation de la température ou d’une anomalie paramétrée à la demande (dépassement d’un seuil de température maxi ou mini).

Simple à utiliser et à installer grâce à dispositif rapide de pose, ils peuvent suivre une ou plusieurs données et existent en plusieurs versions (durée de vie de 1 à 5 ans) pour des coûts de quelques dizaines d’euros. Le tout avec une précision de l’ordre de 0,2 à 0,5 degrés, bien plus pointue que ne l’exige à ce jour la norme Française  EN 12830 !

>> Découvrez d’autres articles dédiés à la digitalisation des entreprises sur le blog d’Hub One