Cet article fait partie du dossier

De l’importance des écosystèmes pour… les directions des Ressources humaines
DĂ©couvrez le dossier

Les articles du dossier

[🎥Plus Forts Ensemble] avec Mathieu Bernard, directeur gĂ©nĂ©ral de Payfit France

Quand PayFit lève 90 millions d’euros et recrute 500 personnes… Pour devenir leader europĂ©en d’ici Ă  2023, la scale-up française Payfit revient sur son ambition de dĂ©velopper une solution RH globale pour toutes les PME europĂ©ennes. Entretien avec Mathieu Bernard, son directeur gĂ©nĂ©ral France.

Avec un nouveau tour de table de 90 millions d’euros, qui s’ajoute aux 90 millions d’euros prĂ©cĂ©demment levĂ©s en cinq ans d’existence, PayFit assoie son ambition de simplifier la gestion des ressources humaines pour toutes les PME en Europe, dans un contexte post-Covid très porteur. « Une PME digitalisĂ©e peut rĂ©agir plus rapidement, mieux gĂ©rer Ă  distance et garder du lien social dans l’entreprise », explique Mathieu Bernard, le directeur gĂ©nĂ©ral France.

Cette nouvelle levĂ©e de fonds, rĂ©alisĂ©e auprès d’Eurazeo et de Bpifrance (via son fonds Large Venture) et soutenue par ses investisseurs historiques Accel, Frst et Xavier Niel, permettra Ă  PayFit de poursuivre le dĂ©veloppement de sa solution RH, de consolider l’offre existante et d’accompagner son hyper-croissance. Elle compte en effet recruter 500 talents d’ici Ă  fin 2022 (service client, produit, commercial, marketing, finance & lĂ©gal et RH), des postes ouverts Ă  la fois pour des juniors, mais aussi des seniors pour permettre un apport et un partage d’expĂ©rience et d’expertise. Dans la limite du cadre lĂ©gal, PayFit laisse d’ailleurs Ă  tous la possibilitĂ© de travailler d’oĂą il/elle le souhaite.

20 à 30 personnes intégrées chaque mois

PayFit sert aujourd’hui plus de 5 000 PME (allant jusqu’à 500 collaborateurs) en France, en Espagne, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Italie (4 pays ouverts ces trois dernières années). Déjà forte de 600 salariés, la société projette notamment d’atteindre 820 (+ 320) collaborateurs d’ici fin 2021, dont 670 (+ 170) en France, et 1 000 fin 2022 dans ses bureaux de Paris, Barcelone, Berlin et Londres. « Dix personnes travaillent à plein temps au recrutement de ces personnes, explique Mathieu Bernard, sachant que nous faisons appel à des cabinets RH externes pour les profils spécifiques. »

PayFit centralise aujourd’hui la paie, les déclarations sociales, les absences et congés, les notes de frais, l’intégration de nouveaux employés, l’annuaire des employés, etc. La société prévoit désormais de développer de nouvelles fonctionnalités autour du SIRH,  comme l’acompte, le don aux associations, la gestion des réunions hebdomadaire (avec son N+1) ou d’enquêtes auprès des salariés… Ces développements se font en interne, mais aussi via l’intégration d’autres acteurs comme c’est déjà le cas avec Alan, Swile, Skello et Qonto. Ces partenariats permettront de digitaliser l’ensemble de l’écosystème autour des PME, et pas seulement les clients.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

↑ elementum diam elit. ut in id leo. commodo dolor. libero neque.