Cet article fait partie du dossier

De l’importance des écosystèmes pour … les directions des Finances et des Achats
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

[Plus Forts Ensemble] avec Karim Jouini, CEO d’Expensya

Alliancy consacre le 4ème volet de sa grande enquête sur les écosystèmes aux directions financières et des achats. L’occasion pour la rédactrice en chef Catherine Moal de s’entretenir avec un expert en la matière : Karim Jouini, CEO d’Expensya, qui dévoile une levée de fonds de 20 millions de dollars et l’embauche d’une centaine de personnes. 

Créée en 2015 en France et en Tunisie, la start-up Expensya a développé une solution de gestion des dépenses automatisée pour toutes les entreprises. L’outil permet ainsi aux organisations d’optimiser la gestion des notes de frais et des dépenses quotidiennes dans le cadre professionnel, les frais de transport et achats généraux ainsi que tous les achats non stratégiques.

L’objectif étant de donner l’accès aux salariés à l’argent de l’entreprise avec notamment des cartes bancaires qui leur permettent par exemple de payer leurs frais kilométriques ou de réaliser de petits achats « non stratégiques ».

« On trouvait tout simplement que les outils de gestion des dépenses étaient archaïques, précise Karim Jouini. C’est en ce sens que nous nous sommes lancés dans la création de cet outil pour disrupter ce marché très mal équipé, surtout en Europe. »

Pour déployer sa solution, Expensya repose sur la logique d’écosystème en créant un véritable hub en interne. Un hub est donc prévu chez le client pour connecter toutes les personnes concernées et simplifier les process liées aux dépenses de l’entreprise. L’intérêt est de faire le lien entre toutes les équipes, des directions financières et des Achats jusqu’aux directions des Ressources humaines.

La crise aura également permis à Expensya une croissance de 100% en 2020… L’occasion de passer à la vitesse supérieure en bouclant un deuxième tour de table à hauteur de 20 millions de dollars auprès de deux nouveaux fonds, MAIF Avenir et l’américain Silicon Badia (spécialisée dans les entreprises à cheval des deux côtés de la Méditerranée). Deux fonds qui permettront aux cofondateurs « de continuer à renforcer notre R&D et d’élargir le nombre de marchés où nous sommes acteurs ».

La société est présente actuellement dans plus de 100 pays, dispose de bureaux dans 4 pays (France, Tunisie, Allemagne et Espagne), mais compte se développer sur d’autres marchés dans toute l’Europe de l’Ouest. Forte de 140 collaborateurs, Expensya envisage de recruter une centaine de profils (R&D et équipes commerciales) sur l’ensemble de ses implantations.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neque. diam libero. id, dolor. justo elit. venenatis, Praesent