Cet article fait partie du dossier

LINKY, vers la transition énergétique
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

Les premiers WiziNote arrivent…

L’habitat est l’un des domaines où la déperdition d’énergie est très importante… et le potentiel d’économies des plus prometteurs. C’est en cela que le WiziNote apporte aux consommateurs des solutions adaptées à la mise en conformité avec la RE 2020.

domotique-habitatLa société parisienne de domotique DOMPilote, créée il y a un an à Paris, commercialise depuis peu le WiziNote, un outil développé ces cinq dernières années dans une autre entité dédiée à la technique et au développement.

A lire également : Monabee monitore pour optimiser les installations photovoltaïques

« Le WiziNote est un concentrateur autonome de gestion d’objets connectés pour l’habitat collectif, destiné au milieu hospitalier, tertiaire, agricole, de la sûreté ou de l’habitat collectif et social (BtoB), en rénovation ou en neuf », explique d’entrée Roland Ringenbach, co-fondateur de l’entreprise avec Patrick de Carné.

Cet écran mural, répondant aux caractéristiques de la réglementation thermique 2012 (RT 2012), gère les énergies, c’est-à-dire recense et agit sur les consommateurs d’énergies, électricité, gaz, eau chaude/froide et thermie et pilote les installations, tout comme les stores, les fenêtres qui peuvent être connectés en protocole Zigbee.

« Il entre dans la mouvance de la transition énergétique et apporte de la sécurité et du confort, poursuit-il. Nous avons tablé sur sa très grande facilité d’usage. Tout se fait par images, le produit est automatiquement paramétré… Tout est prédéfini. Le WiziNote est également totalement autonome, c’est un petit serveur en quelque sorte, qui ne dépend d’aucune autre installation, ni ne nécessite de câblage. »

WiZiNote-(boitier-mural)

Boitier mural WiZiNote

La TIC développée également par l’entreprise et sous-traitée pour sa fabrication en France, s’insère obligatoirement dans le compteur Linky. « Elle permet ainsi de récupérer les informations en continu toutes les minutes, précise l’expert. Sur le WiziNote, nous récupérons un suivi de la consommation journalière, hebdomadaire, mensuelle et annuelle (que l’on peut comparer aux données précédentes). »

Le fournisseur d’énergie définit le prix au KWh en euros que le consommateur intègre dans le Wizinote. « Il dispose ainsi de la totalité de sa consommation et de ses dépenses en instantané et peut voir le détail par équipement. Nous sommes donc dans la lecture de la consommation électrique au plus près… », explique-t-il.

Le WiziNote, étant équipé d’un connecteur RJ45 pour être relié au réseau internet du logement, ou de l’immeuble, permet d’envoyer des informations sécurisées, à des plateformes de gestion qui disposent de l’autorisation de l’utilisateur, et/ou des alertes sur son téléphone portable.

Une nouvelle étape bientôt franchie

Pour aller encore plus loin, la deuxième étape, en cours avec Enedis, consiste à pouvoir activer les équipements en fonction des opportunités (soit côté fournisseur, soit en autoproduction…). « Nous avons déjà des demandes en ce sens, notamment dans le pavillonnaire. »

Patrick de Carné et Roland Ringenbach, co-fondateurs de DOMPilote

Patrick de Carné et Roland Ringenbach, co-fondateurs de DOMPilote

Garantie sept ans, le WiziNote est aujourd’hui proposé en location-vente entre 11 et 15 euros par mois, selon le nombre de pièces de l’appartement (coût que le bailleur refacture dans les charges).

« Cette année, nous allons équiper environ 500 appartements en Normandie sur une série de 1 200 au total, pour un bailleur social local. C’est notre première opération consistante. Là, nous sommes en rééquipements pour installer des robinets pilotés sur chaque radiateur intégrant le comptage des calories. On peut moduler, via le WiziNote, le chauffage de chaque pièce en fonction du besoin par rapport à des créneaux horaires et des présences. Un premier bilan sera réalisé à la sortie de l’hiver. Nous avons aussi d’autres opérations de moindre ampleur dans le tertiaire… Et sommes en négociation à l’international pour déployer autant dans le tertiaire que l’habitat collectif. »

En 2021, l’entreprise devrait dépasser 1,5 million d’euros de chiffre d’affaires avec une équipe actuelle de 12 personnes entre les deux entités, basées entre Paris et Besançon.

Une troisième étape pourrait à terme concerner la relation avec les fournisseurs d’énergies. « Aujourd’hui, nous n’offrons aucun service à partir du WiziNote, mais on pourrait l’imaginer avec eux », conclut Roland Ringenbach. Cet ingénieur de formation, issu de la R&D, a notamment été président de la société Sauter Régulation France entre 1991 et 2000.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

suscipit commodo id adipiscing ipsum ante. sed Praesent lectus felis