Wiztopic signe un partenariat avec Ada Tech School

Les femmes sont sous-représentées dans le domaine du numérique (30% des salariés du secteur numérique, tous métiers confondus). Ada Tech School est une école d’informatique féministe qui vise à former les femmes aux métiers de la tech pour démocratiser l’accès des femmes à ces métiers.

Wiztopic signe un partenariat avec Ada Tech School Wiztopic, l’éditeur de la plateforme logicielle des équipes communication corporate et relation presse est ravi de rejoindre l’aventure Ada Tech School.

À lire aussi : L’éditeur de solutions SaaS Wiztopic signe un partenariat avec Euronext

Ada Tech School doit son nom à Ada Lovelace, comtesse britannique du 19ème siècle, qui fut la « mère » du code et qui est aujourd’hui considérée comme la première programmeuse de l’histoire. 

« Plus j’étudie, plus je me sens insatiable pour que ce soit mon génie » affirmait Ada Lovelace.

Chez Wiztopic, nous partageons la même valeur, celle de faire grandir nos collaborateurs par le biais de l’apprentissage continu. En contribuant à la préparation d’entretiens, l’animation d’une Masterclass en 2022, nous sommes fiers de participer à l’accompagnement des étudiants d’Ada Tech School.

Par le biais de ce partenariat, Ada Tech School nous apporte son expertise en matière de recrutement inclusif. Ceci grâce au partage de leur charte d’entreprise ainsi qu’un accès à leurs profils d’étudiants diversifiés : 84 apprenants de 15 nationalités différentes, dont 70% de femmes et 30% d’hommes, âgés en moyenne de 28 ans.

Notre lead back-end développeuse Simona nous partage sa vision :

« Les industries technologiques ont besoin de plus de femmes, n’hésitez pas car il y a actuellement une prédominance masculine. En intégrant plus de femmes dans la tech, nous associons d’autres schémas et stratégies de pensées qui vont pousser à penser différemment et hors des sentiers battus. L’innovation vient du changement, alors devenez le changement ».

Cette collaboration renforce l’engagement de Wiztopic pour la parité et la féminisation des métiers de l’informatique. Un pas fièrement amorcé par l’arrivée de Simona il y a deux ans.

 

 


Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *