Cet article fait partie du dossier

Digital workspace : Le futur du travail s’anticipe
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

[Infographie] Concilier sécurité et agilité reste la priorité des DSI

Selon des études menées par WeLoop en 2020, le manque de communication entre les DSI et le reste de l’entreprise freine l’adoption de la digital workplace et la transformation digitale. Voici la synthèse des deux études de WeLoop, éditeur d’une solution de digital workplace simplifiant les échanges entre utilisateurs et DSI.

Infographie-WeloopPremièrement, pour 38% des répondants aux études de WeLoop, l’élément le plus important pour le succès de sa digital workplace est d’avoir des équipes informatiques proches des équipes métiers. C’est en ce sens que WeLoop a développé une solution plug & play destinée à faciliter les échanges entre ces équipes. La communication et la transparence sont deux éléments essentiels à la productivité d’une entreprise comme pour la satisfaction et l’expérience des utilisateurs.

A lire aussi : Véronique Sinclair (Edenred) : « Le DSI doit permettre à l’entreprise de profiter de l’écosystème pour innover »

26% des répondants pensent que le succès réside dans une transformation digitale bien avancée. Pourtant, la transformation digitale ne peut avancer que si les DSI et les équipes métiers communiquent sur les besoins de chacun. 14% ont indiqué se tourner vers les DSI pour porter le projet, ce qui tend à prouver que les équipes ne pensent pas avoir un rôle à jouer dans le processus et qu’au contraire les utilisateurs souhaitent que leurs voix soient écoutées.

Ce détachement des équipes métiers par rapport à la mise en place de la transformation digitale peut s’expliquer. En effet, 30% des utilisateurs ne se sentent pas ou peu écoutés par les équipes IT. Une majorité pense que l’expérience utilisateur dans les applications métiers ne représente pas une priorité pour les DSI.

Ce manque de communication, et ces idées préconçues n’aident pas à améliorer les choses. D’ailleurs, 31% des utilisateurs trouvent que l’expérience utilisateur est moins bonne sur leurs applications métiers que sur leurs applications personnelles. Pire, ce chiffre passe à 47% lorsqu’il s’agit des applications développées en interne. Or, pour une transformation digitale efficace, l’expérience utilisateur offerte sur les applications métiers doit égaler celle sur les applications personnelles afin d’en assurer l’utilisation et l’adoption.

Si les DSI ne semblent pas prendre en compte les remarques des métiers, ces derniers ne sont pas les premiers à exprimer leurs besoins non plus. Seulement 15% des utilisateurs indiquent participer activement à l’évolution de leurs applications internes, ce chiffre passe à 13% pour les applications développées en interne.

Le taux de non-participation des équipes métiers est dangereusement élevé : 69% des utilisateurs ne participent quasiment jamais ou pas du tout à l’évolution de leurs applications développées en interne. Paradoxalement, 49% d’entre eux estiment que leur perte de productivité est due à une mauvaise customisation de leurs applications.

L’implication des utilisateurs dans le processus d’amélioration des applications métiers représente un facteur de satisfaction mais également de productivité essentiel ! Sans leurs retours, les chefs de projets qui gèrent ces applications ne peuvent pas répondre à leurs besoins. Ainsi, les applications ne sont ni adaptées ni utilisées et le chemin de communication entre équipes IT et métier devient critique.

Il est donc important pour les DSI de réconcilier les équipes IT et les métiers. La réponse aux besoins des uns vient des autres. Si les métiers veulent des applications plus simples, plus rapides et plus ergonomiques, il leur faut un canal de communication direct avec les développeurs pour les en informer. Quant aux DSI, si elles souhaitent avoir des utilisateurs satisfaits et un gain de productivité certain, il est impératif de permettre aux chefs de projet d’écouter les utilisateurs. Ainsi, les points d’amélioration seront identifiés et des retours qualifiés seront uniquement récoltés afin de réduire le reworking des fonctionnalités et les innombrables échanges.

C’est un constat auquel WeLoop répond au quotidien à travers son outil de digital workplace. C’est à travers le change management qu’apporte l’outil que cette nouvelle façon de travailler sera ancrée dans les mœurs.

 Télécharger les infographies : 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

velit, felis ut mattis id Aenean