Quelles sont les recettes des entreprises pour mieux innover avec le cloud en 2019 ?

Mardi 26 avril, Alliancy organisait son « Grand Diner de la Rédaction » consacré à l’innovation soutenu par le cloud, en partenariat avec VMware et AWS. Au cours de cette soirée qui a réuni une quarantaine d’acteurs clés de la transformation des entreprises, Thales, Engie et SNCF Gares & Connexions ont détaillé leur vision, leurs actions et leurs questionnements sur l’avenir.

Christophe Huerre, Group CIO de Thales

Christophe Huerre, Group CIO de Thales

« La Digital Factory de Thales incarne notre approche de l’innovation et elle s’appuie presque en totalité sur le cloud. Elle va chercher les briques IA et Big Data sur lesquels les opérateurs cloud savent faire la différence ».

Le 26 avril, Christophe Huerre, Group CIO de Thales a pris le temps d’expliquer comment son entreprise associait une stratégie cloud et une stratégie d’innovation. Les autres Chief Information Officer, Chief Technical Officer et Chief Data Officer réunis pour le premier Grand Diner de la Rédaction du Mois du Cloud d’Alliancy, ont pu échanger librement avec lui pour lui demander de partager sa vision sur le cloud public et sur les transformations de son organisation. Le positionnement unique de Thales, qui cumule des activités de défenses souveraines sur plusieurs pays et des activités civiles, notamment liées au transport et à l’ingénierie, présente en effet un intérêt pour toutes les organisations quelles que soient leur secteur.

« La maturité autour du cloud est beaucoup plus importante »

Il en va de même pour SNCF Gares et Connexions, la branche du groupe français qui gère les emblématiques 3000 gares ferroviaires.

Marie-Caroline Benezet, chief digital et technology officer,

Marie-Caroline Benezet, chief digital et technology officer,SNCF Gares et Connexions

Ce véritable acteur du « phygital » oscille entre la gestion de plus en plus importantes de données sur les voyageurs et leurs déplacements, et la nature « brick and mortar » de gares qui doivent devenir des « smart stations ». Marie-Caroline Benezet, chief digital et technology officer, a pu donner plus de détails aux invités sur l’important chantier de refonte du système d’information aux voyageurs des gares : « Il s’agit d’un SI industriel et ancien, découpé en 800 centrales locales sur tout le territoire français […]. Pour l’avenir, nous avons besoin de centraliser la diffusion de l’information aux voyageurs pour avoir une véritable cohérence et robustesse au niveau national. C’est quelque chose qu’il est possible de mettre en place depuis peu, parce que la maturité autour du cloud est beaucoup plus importante, tant chez nous que sur le marché ».

« Nous pouvons commencer à aller vers les fonctions analytiques avancées »

Aux tables, les DSI et CTO ont également été particulièrement intéressés par l’expérience d’Engie.

Gérard Guinamand

Gérard Guinamand, Group Chief Data Officer, Engie

Gérard Guinamand a exposé la stratégie data transverse du groupe, dont la plateforme Common Data Hub repose sur le cloud AWS, et les partis pris culturels et organisationnels qui faisaient avancer l’énergéticien au pas de charge depuis un an sur ces sujets.« Ce que je cherche dans le cloud, c’est l’interopérabilité, pour partager les données au niveau mondial ; la scalabilité pour nous permettre de récupérer 40 terabytes de données très facilement d’ici la fin de l’année ; et un modèle économique souple pour ne pas gaspiller. Quant à l’innovation, nous pouvons commencer à aller vers les fonctions analytiques avancées, par exemple de machine learning, à travers des produits directement disponibles sur le cloud » a-t-il notamment précisé.

Ce dîner a également été l’occasion pour les partenaires de la soirée, VMware et Amazon Web Services, de revenir sur l’annonce du renforcement de leur partenariat en France, dévoilé quelques heures plutôt à la presse. « VMware Cloud on AWS réduit les coûts et les efforts liés à la migration d’applications vers le Cloud » a expliqué Anthony Cirot, directeur général de VMware France, en insistant sur la difficulté qu’avait encore de très nombreuses entreprises à avancer sereinement sur leur chemin cloud. Il a appelé à être extrêmement pragmatique et à exiger des retours sur investissements visibles en moins d’un an. Sur le thème de la soirée, Stephan Hadinger, Head of Technology AWS pour la France, s’est interrogé : « Comment on redonne des marges de manœuvre aux équipes IT pour mieux innover ? C’est la vraie question qui adresse le rôle du cloud, pour libérer de manière habile des ressources et du budgets en 2019 ».

agenda

Les invités de cette soirée auront l’occasion de poursuivre les débats, à l’occasion du prochain Grand Diner Débat de la Rédaction « Maîtriser le cloud hybride » qui se tiendra le 15 avril prochain. Inscrivez-vous ! 

in facilisis adipiscing eleifend mattis accumsan ultricies vulputate,