Cet article fait partie du dossier

Futur du travail : L'Humain et le "care", au cœur de la transformation numérique ?
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

DRH : comment préserver tout à la fois le bien-être physique, émotionnel, mental et social, des collaborateurs ?

La pandémie aura transformé en profondeur, et de manière durable, notre manière de vivre, de travailler et d’être en entreprise. La fonction RH qui était en première ligne jonglant entre gestion de crise et nouveaux modèles depuis 18 mois, se retrouve aujourd’hui au cœur de la stratégie d’entreprise, catalyseur de sa transformation interne et externe.

Anne Tessier-Chênebeau Directrice Générale Europe The Fabulous

Anne Tessier-Chênebeau Directrice Générale Europe The Fabulous

En effet, de nouveaux modèles se dessinent, avec notamment, l’hybridation du travail un peu partout dans le monde. Malgré une plus grande flexibilité qui semble offerte aux collaborateurs par, notamment, des accords de télétravail révisés, les indicateurs de bien-être et santé mentale restent inquiétants.

A lire aussi : L’adhésion et l’engagement des collaborateurs au cœur des débats du Cercle des Partenaires du Numérique

Cet automne, 38 % des salariés restent en « détresse psychologique », et le niveau de burn-out sévères continue néanmoins d’exploser. Il a bondi de 25 % par rapport à mai, selon un sondage OpinionWay pour le cabinet Empreinte Humaine. Ces « niveaux élevés de burn-out s’expliquent par l’épuisement de 18 mois de crise » qui ont conduit les salariés « au bout de leurs ressources personnelles », considère le cabinet franco-québécois Empreinte Humaine, spécialisé dans la prévention des risques psychosociaux.

Les impacts sont nombreux : arrêts maladie, absentéisme, vagues de démission massives, baisse de la motivation, de l’engagement et de la performance. Tout cela a un coût élevé pour les organisations qui voient leur capital humain déstabilisé.

Plus que jamais, la performance individuelle et collective est menacée par ces nouveaux enjeux. Au-delà des réponses en réaction à ces phénomènes, les dirigeants des entreprises aux côtés de leur DRH et différents leaders, prennent conscience de la nécessité de mettre en place une stratégie de prévention des maladies liées au stress et au mal-être pour préserver la santé mentale, physique et émotionnelle de leurs équipes.

Nous observons également des pénuries de main d’œuvre dans certains secteurs qui imposent de repenser en profondeur la chaîne globale de formation, missions, valorisation et environnements de travail dans leur ensemble.

C’est le cas par exemple dans le secteur de la Tech, où nous manquons aujourd’hui de certains profils (développeurs, experts en cybersécurité…). Les entreprises cassent donc les codes habituels, pour attirer et fidéliser de nouveaux talents volatiles au-delà de la pure rémunération: télétravail, jours de congés à discrétion, projets humanitaires, gouvernance partagée, et politiques de bien-être au travail favorisant l’équilibre vie perso-vie pro… qui correspondent aux nouvelles attentes de certains collaborateurs.

D’après l’Observatoire de la transformation du travail (étude OpinionWay en juillet 2021) collaborateurs et managers s’accordent à dire que le recours à davantage de flexibilité et à des pratiques collaboratives impactent positivement leur qualité de vie au travail (78% des managers et 74% des salariés) mais aussi la performance économique de l’entreprise (88% des managers et 84% des salariés).

Face à ces nouveaux enjeux, les DRH, en tant que véritables “agents de transformation” n’hésitent plus à mettre en place des initiatives au service du bien-être individuel et collectif de leurs collaborateurs, pour créer de nouveaux modèles créateurs de valeur.

Fabulous, start-up française incubée au laboratoire de sciences comportementales de Duke University aux Etats-Unis, se positionne sur ce segment des applications de santé et bien-être et a été récompensée par des prix reçus d’Apple et Google. Nous comptons plus de 27 millions d’utilisateurs dans le monde.

En mettant à disposition de chaque collaborateur une application, tel un coach personnel digital, accompagnant les objectifs et enjeux de chacun en matière de bien-être mental, physique, social, l’idée est de lui permettre de développer une saine productivité.

De quoi les équiper d’un outil de prévention des maladies liées au stress reposant sur les recherches en sciences comportementales, permettant à chacun de reprendre en main son équilibre global en impactant son comportement par la mise en place de saines habitudes de vie. Mieux dormir, manger sainement, s’autoriser de courtes pauses, méditer, s’hydrater, commencer une routine sportive, développer sa gratitude, pleine conscience, booster sa concentration, sa créativité… autant de programmes permettant de développer son plein potentiel pour une saine productivité.

De nombreuses études ont démontré que les sociétés les plus performantes au monde étaient celles où les collaborateurs réussissaient dans et via leur environnement professionnel à préserver leur bien-être physique, émotionnel, mental et social, avec moins de facteurs de stress liés au travail.

Pour l’entreprise, au-delà d’instaurer une nouvelle expérience collaborateurs, et de prévenir des risques psycho-sociaux, il s’agit aussi d’insuffler un nouveau leadership. Les managers, en utilisant une telle application, ont les outils leur permettant de devenir de véritables modèles pour leurs équipes, en apprenant pas à pas, via l’application, à incarner une nouvelle performance épanouissante.

Cette dimension est clef pour soutenir la marque employeur des entreprises qui peuvent alors mettre en avant leur congruence pour ancrer une croissance saine et durable dans le développement du bien-être de leurs collaborateurs.

Dans cette optique, les DRH sont plus que jamais au cœur de la stratégie de transformation des entreprises pour créer, avec un écosystème interne et externe, de nouveaux modèles créateurs de valeur et de sens pour tous.


Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *