Cet article fait partie du dossier

Question de culture : Vers l’organisation apprenante
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

Plus de 60 lauréats pour les « Dispositifs France Formation Innovante Numérique »

Soixante-deux groupements d’organismes ont été retenus par le Haut-commissariat aux Compétences et le Secrétariat général pour l’investissement dans le cadre de l’Appel à projets Deffinum, inscrit au Plan France 2030.

44 projets

Premier volet du plan de transformation et de digitalisation de la formation, Deffinum a pour ambition de soutenir des projets de transformation et de numérisation de la formation à l’échelle de filières économiques ou de grands réseaux d’organismes de formation. « Une forte mobilisation a été constatée et s’est traduite par le dépôt de cent-vingt projets, parmi lesquels cent-onze éligibles, souligne Carine Seiler, Haut-Commissaire aux compétences.

A lire aussi : Le plan « Dispositifs médicaux innovants » de France 2030 s’élève à 400 millions d’euros

D’après les retours de terrain, l’appel à projets a permis de stimuler les coopérations avec une grande diversité d’acteurs représentés dans les groupements ou consortiums : des établissements de formation, – consulaires, privés et publics, CFA -, des acteurs économiques, des acteurs de l’emploi et de l’inclusion, des laboratoires de recherche ». L’AAP est étroitement articulé avec l’Appel à manifestation d’intérêt « Compétences et métiers d’avenirs ».

Un financement à hauteur de 70%

Opéré par la Banque des Territoires et doté d’un budget de 100 millions d’euros, Deffinum permet de soutenir à hauteur de 70 % maximum des projets d’envergure nationale ou interrégionale, qui portent un engagement de mutualisation des productions, supports et outils créés et déployés, à l’échelle du secteur, de la filière ou du réseau concerné, ainsi qu’une forte dynamique d’innovation pédagogique. Ceci en intégrant notamment les apports des technologies numériques et immersives, des sciences cognitives et de la formation en situation de travail.

Parmi les lauréats, dont onze ont été réorientés ver l’AMI « Compétences et métiers d’avenir », cinquante-et-un portent des projets dont les retombées sont attendues à l’échelle nationale et onze à une échelle interrégionale. « Il s’agissait de soutenir des projets ayant une vraie portée, au regard de leur caractère innovant, mais également parce qu’ils peuvent permettre de rattraper un retard en matière d’intégration du digital et des technologies numériques dans la formation, confie Carine Seiler.

«  A cet égard, les projets portés par les acteurs de la construction étaient particulièrement ambitieux et structurants. Ceux de la santé, également très nombreux et jugés de qualité par le comité de sélection, répondent à de forts enjeux de transformation de ce secteur ».

Zoom sur quelques lauréats


Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.