Cet article fait partie du dossier

Digital workspace : Le futur du travail s’anticipe
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

De la résilience à l’industrialisation : les entreprises doivent passer à la vitesse supérieure

>> Cet article est issu du Guide à télécharger Quelles automatisations pour des entreprises plus résilientes demain ?

La crise sanitaire a accéléré la transformation des entreprises d’environ 7 ans. Confrontées du jour au lendemain à un télétravail forcé, les entreprises n’ont eu d’autre choix que de faire preuve de résilience, comme précisé dans le carnet d’expérience Quelles automatisations pour des entreprises plus résilientes demain ? – Repenser l’expérience utilisateur et le télétravail. Une rupture brutale qui sonne comme un révélateur pour des organisations jusqu’alors peu ouvertes aux questions d’automatisation. Un an après, le constat est sans appel : 86 % des télétravailleurs entendent favoriser ce mode de travail, au moins 2 jours par semaine. Le futur du travail sera mixte. Dès lors, les entreprises doivent passer à l’étape d’industrialisation des processus mis en place dans la précipitation.

Loïc-Lavoué,-directeur-Digital-Transformation-de-Fujitsu

Loïc Lavoué, directeur Digital Transformation de Fujitsu

« Le covid a eu un double effet catalyseur : les projets IT sont devenus stratégiques pour l’entreprise ; et l’utilisateur final a compris que l’automatisation lui permettait non seulement de poursuivre son activité mais aussi de se montrer plus efficace », explique Loïc Lavoué, directeur Digital Transformation de Fujitsu.

De l’expérience utilisateur à l’expérience collaborateur

Qu’est-ce que la crise a véritablement changé ? Cette question, beaucoup se la posent et une des réponses repose sur la nouvelle posture aujourd’hui occupée par la DSI, nouveau business partner de l’entreprise. En effet, alors que plus d’une année était auparavant nécessaire à la mise en place du télétravail, le premier confinement a permis de mettre en avant la résilience des équipes IT mais aussi des managers qui, en l’espace de quelques jours à peine, ont dû réinventer toute l’organisation du travail. Un élément déclencheur puisque, en moyenne, 11 jours ont suffi à déployer une solution opérationnelle à distance !

« L’objectif des équipes IT était d’automatiser les tâches le plus complexes et chronophages pour permettre à chacun de travailler dans les meilleures conditions de sécurité et de confort possibles. Les collaborateurs ont alors pu observer que la technologie simplifiait considérablement leur métier et que leur équilibre vie professionnelle – vie personnelle s’en trouvait amélioré. »

En ce sens, l’automatisation se veut porteuse de valeur ajoutée, à l’image du concept de self-service qui tend désormais à se généraliser en entreprise. À la clé : des utilisateurs plus autonomes et responsables, et des équipes de service desk focalisées sur les tâches plus complexes.

Vers une organisation mixte du travail

Automatisations IT et entreprisesLa crise a permis de tirer l’automatisation sur l’ensemble de la chaîne de valeur métier rendant impossible tout retour en arrière. C’est pourquoi les entreprises doivent dès aujourd’hui travailler sur l’industrialisation de leurs processus afin de fiabiliser le socle existant et progressivement intégrer de nouvelles briques d’automatisation. Objectif : concevoir le bureau du futur, un espace hybride de travail proposant la même expérience collaborateur, sur site comme à distance.

Jusqu’alors mis en œuvre que par 16 % des organisations, le flex office pourrait devenir prochainement la norme pour plus de la moitié (55 %) des entreprises. Mais cette évolution n’est pas sans impact sur le management. Demain, le manager devra en effet composer de façon simultanée avec des équipes en présentiel et en distanciel. « – »

Pour aller plus loin :

Découvrez la vision et les conseils de décideurs sur leur rapport à l’automatisation de leur processus et sur la façon dont la crise a influencé leurs projets en la matière à travers notre carnet d’expériences « Quelles automatisations pour des entreprises plus résilientes demain ? », ainsi que les témoignages des représentants de deux de ces organisations, Véolia et de Stelliant, dans le webinaire animé par Fujitsu  « Futur du travail – Disruption ou accélération de la transformation ? »


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

id massa efficitur. Praesent accumsan Phasellus ut consectetur luctus et,