[Dossier] Les ESN en mal de talents

Les ESN en mal de talents « ESN » est encore un acronyme que beaucoup de dirigeants n’entendent pas ! De quoi s’agit-il ? Ce sont ces « Entreprises de Services du Numérique », autrefois appelées « SSII ». Vous avez compris : toutes ces sociétés sont désormais positionnées sur la « transformation numérique » des entreprises, à un niveau plus ou moins avancé selon leur maturité.

Plus agiles et davantage à l’écoute de leurs clients, les ESN travaillent souvent de concert avec les grands acteurs du cloud, de l’IOT,  de la  Digital Workplace, de la BI, de l’IA… C’est-à-dire qu’elles intègrent chez leurs clients les différents outils du marché permettant aux entreprises de se « numériser », voire se disrupter.

Pour y parvenir, nombreuses sont celles qui, en parallèle, ont multiplié ces derniers mois les acquisitions dans la data, la sécurité, le cloud, le web services ou le mobile… pour compléter et adapter leurs offres, comme elles signent régulièrement des partenariats avec les « DeepTech » et autres start-up du numérique pour les accompagner chez leurs clients.

Surtout, la plupart ont complètement révolutionné leur façon de piloter les projets, de manager leurs  collaborateurs, comme leur façon de les motiver ou de les former. Leur seul objectif ?  Les garder et donner envie ! La guerre des talents dans ce secteur n’est plus un vain mot et plusieurs ESN sont aujourd’hui limitées dans leur développement business du fait qu’elles ne peuvent pas recruter à leur guise.

Elles doivent donc à la fois stabiliser leurs meilleurs collaborateurs et donner envie à d’autres de les rejoindre. Pour cela, il leur faut des projets motivants, pilotés en mode start-up, au sein d’équipes pluridisciplinaires et internationales, le tout dans un état d’esprit « d’entreprise libérée ». Pas si  simple… En voici quelques exemples.

 

Les articles du dossier

Donec nec tempus libero. nunc dolor