[Dossier] De l’importance des écosystèmes pour … les directions générales

 

La crise a balayé beaucoup de nos habitudes, usages et… certitudes. Plus que jamais, les entreprises et leurs collaborateurs sont questionnés dans leur façon de travailler, d’échanger, de manager…

Si, début 2020, la digitalisation était déjà un mouvement bien enclenché, la situation inédite que nous vivons a définitivement balayé les dernières réticences. Aujourd’hui, pour tous types et tailles d’entreprises ou d’organisations, la transformation numérique est l’une des solutions pour résister à la crise et en sortir au mieux.

Pour autant, le travail à distance contraint a également rappelé l’importance des relations humaines et, par-là, de la valeur inégalée d’évoluer au sein d’un écosystème pertinent, qu’il soit personnel ou professionnel. Plus que jamais, il devient en effet incontournable de travailler en réseau, de réinventer son rapport avec ses écosystèmes traditionnels comme d’en créer de nouveaux. « C’est comme cela que l’on fait avancer le business, j’en suis convaincue », estime Marie-Christine Oghly, présidente du pôle ASTech Paris Région.

De l’entreprise plateforme aux démarches de co-innovation, en passant par des alliances novatrices, les écosystèmes dont nous parlons prennent de multiples formes en fonction des objectifs que l’on se fixe (sectoriels, territoriaux, politiques…) ; mais tous contribuent à donner à l’organisation un coup d’avance dans sa transformation et sa résilience.

  • Quelles sont les différences entre les écosystèmes d’aujourd’hui et les relations interprofessionnelles d’auparavant ?
  • Qu’est-ce que mon entreprise apporte à son écosystème, en plus de son expertise et de son produit
  • Quels leviers – techniques ou relationnels – existent pour animer un écosystème ?

Depuis la création d’Alliancy fin 2012, nous avons toujours soutenu cette idée du « Plus forts ensemble », qu’elle que soit l’organisation. Ce dossier que vous découvrez est le premier volet d’une série que nous allons décliner chaque mois sur le premier semestre 2021, et dans laquelle nous allons décrypter cette nouvelle dynamique du donnant-donnant par fonction. Cette fois, nous nous intéressons à l’importance des écosystèmes pour les directions générales.

Car, au-delà d’offrir des expériences digitales innovantes et de nouveaux modes de collaboration, une entreprise qui réussit est d’abord celle qui sait concrètement réunir et faire échanger ses clients et prospects, comme ses salariés et prestataires, ses sous-traitants et fournisseurs… pour créer une valeur nouvelle.

Catherine MOAL

 

Les articles du dossier

dapibus felis Phasellus eget id ut diam