Cet article fait partie du dossier

Le cloud en 2019 : un accélérateur d’innovation ?
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

Blablacar dans Google Cloud Platform

Blablacar, la plateforme de covoiturage vient d’annoncer faire désormais appel aux services de Google pour héberger toute son infrastructure informatique. Logique à l’heure de la croissance tous azimuts.

Blablacar dans Google Cloud Platform

(c) Blablacar

Blablacar, qui possédait jusqu’ici sa propre infrastructure informatique (250 serveurs) pour supporter sa plateforme en ligne de covoiturage (65 millions d’utilisateurs dans le monde), s’est allié à Google Cloud pour héberger toute son IT.

Le cloud n’avait pas été l’option choisie en 2015 par la licorne française, lors de sa dernière remise à niveau de ses infrastructures informatiques. Depuis, cette technologie a vu ses tarifs baisser et est devenue incontournable aux besoins croissants d’une telle entreprise (350 salariés), déjà présente dans plus de 20 pays dans le monde, a expliqué à l’AFP Olivier Bonnet, qui a mené la réflexion chez Blablacar, dont la migration devrait s’achever fin 2019.

#Chiffredujour - Plus de 50 millions de passagers ont voyagé sur @BlaBlaCar_FR dans le monde en 2018 (+ 40 % par rapport à 2017). Cliquez pour tweeter
Depuis 2017, l’intégration des trajets en covoiturage de BlaBlaCar s’affichent directement dans les modes de transport proposés par Google Maps, dans tous les pays où la société française est présente.

Depuis 2017, l’intégration des trajets en covoiturage de BlaBlaCar s’affichent directement dans les modes de transport proposés par Google Maps, dans tous les pays où la société française est présente.

La plateforme Blablacar doit supporter un volume énorme de requêtes, très variable selon les périodes de l’année. De plus, dotée d’un nouvel algorithme basé sur les adresses précises de départ et d’arrivée enregistrées par ses membres, celle-ci doit également pouvoir évoluer au vu des acquisitions récentes (Less, BeepCar, Ouibus) de la licorne, qui ne cesse de croître.

Rien de surprenant donc qu’elle choisisse d’externaliser son informatique pour disposer notamment d’une souplesse et d’une puissance augmentée de calcul (notamment cartographique en temps réel, chose indispensable pour le covoiturage).

Blablacar n’est d’ailleurs pas la seule à choisir cette option… Le marché français du cloud croît actuellement de plus de 20 % par an et est dominé par les géants américains, tels AWS, Microsoft et Google.

 

 

agenda

Lundi 15 avril  2019, Alliancy organise un grand dîner de la rédaction dédié au cloud « Maîtriser le cloud hybride : comment font les entreprises qui accélèrent en 2019 ? » 

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *