Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

CAILabs amène le haut débit en haut des pistes des Deux Alpes

La station Les Deux Alpes, grâce à la technologie inédite de la start-up rennaise CAILabs, spécialisée dans le traitement des faisceaux lumineux, optimise le confort numérique de son personnel, de ses résidents et vacanciers, à moindre coût.

Ces dix dernières années, la station de sports d’hiver Les Deux Alpes, située à 64 kilomètres au sud-est de Grenoble, a accueilli plus de 45 millions de vacanciers durant l’hiver pour profiter des 200 kilomètres de ses 96 pistes.

CAILabs amène le haut débit en haut des pistes des Deux Alpes

Ouverte de décembre à fin avril, la station de sports d’hiver Les Deux Alpes en Isère, se situe à 64 kilomètres au sud-est de Grenoble.

En octobre dernier, Les 2 Alpes Loisirs, la société responsable des téléphériques et remontées mécaniques, a souhaité moderniser et mettre à niveau son infrastructure de câblage optique située sous certaines remontées mécaniques, pour permettre le déploiement de nouveaux services numériques jusqu’en haut de pistes.

Pour y parvenir, elle a fait appel à l’alliance de CAILabs et de l’intégrateur Alp’com* pour moderniser une partie des liaisons en fibre optique, afin de répondre à la demande de bande passante pour se connecter en haut débit sur les pistes de ski. « C’est la plus longue liaison effectuée, avec 3,3 kilomètres de fibre concernés », explique Kevin Lenglé, Product Line Manager de la start-up.

Recycler une infrastructure existante pour transporter du très haut débit

La société est experte dans l’optimisation de la fibre multimode, dont la technologie unique au monde (6 familles de brevets déposées !) multiplie le débit jusqu’à 400 fois sans avoir à changer la fibre ! Elle a mis au point un boîtier de multiplexage (Aroona) qui, en gérant la forme des signaux lumineux transmis dans la fibre multimode, augmente les performances pour offrir un niveau comparable au rajout d’une nouvelle fibre monomode supplémentaire.

Ainsi, Aroona permet de recycler une infrastructure multimode existante en augmentant ses performances pour apporter de la connectivité en haut des pistes et installer des hotspots WiFi dans les restaurants d’altitude, implanter des dispositifs de vidéosurveillance et des affichages dynamiques le long des pistes ou encore de louer de la bande passante à des opérateurs pour qu’ils puissent installer des relais 4G. « Les fibres multimodes upgradées sur une distance de 3,3 kilomètres permettent aujourd’hui de transporter plusieurs liaisons à 10 Gbit/s et d’apporter de la connectivité à 3200 mètres d’altitude », explique Alain Khair, chargé d’affaires chez Alp’com.

Une grosse levée de fonds prévue mi-2017

Créée en juin 2013, spin-off du Laboratoire Kastler Brossel (LKB), CAILabs (22 salariés, 600 000 euros de chiffre d’affaires en 2016 ; le triple estimé en 2017) a levé depuis sa création 3,6 millions d’euros auprès, entre autres, des fonds d’amorçage Innovacom, Kima Ventures et Starquest Capital. Elle prévoit, d’ici à l’été, une nouvelle levée de fonds auprès d’un grand groupe industriel sachant que sa technologie est également adaptée pour la découpe laser des tôles (lancement de sa solution prévue cette année). Outre son déménagement dans des locaux plus adaptés, cette levée de fonds permettra à la start-up principalement de se développer à l’international via des distributeurs et des intégrateurs réseaux, notamment en Amérique et en Asie.

 A terme, CAILabs envisage ainsi de se développer dans trois domaines auxquels s’adresse sa technologie : les laboratoires de recherche des équipementiers télécoms à qui elle permet de concevoir les réseaux de demain ; les solutions Aroona qui permettent de redonner une nouvelle jeunesse aux vieilles infrastructures réseaux en fibre optique pour un coût moindre (dans les stations de ski, les hôpitaux, les campus universitaires, les bases militaires, les collectivités locales….) et, enfin, les industriels avec sa solution de découpe laser de tôles.

En 2015, l’opérateur japonais KDDI avait établi le record du monde de débit sur fibre optique à l’aide de composants CAILabs. En 2016, son offre Aroona pour les fibres optiques LAN a obtenu de nombreux prix d’innovation dont ceux de Cisco et de Huawei…

« Ces six derniers mois, CAILabs a embauché 6 personnes pour renforcer ses équipes commerciales. Nous recherchons toujours des profils pointus en physique et optique », conclut Kevin Lenglé.

* Alp’com, filiale ingénierie télécom et réseaux de Access Group, est spécialiste des infrastructures de câblage et équipements réseaux en montagne.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *