Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Identifiez-vous pour lire l’intégralité des articles premium et accéder à l’ensemble de nos ressources.
Pour recevoir les dossiers thématiques par mail, inscrivez-vous !
Je m'identifie

Cet article fait partie du dossier

Smart city : la voie pour réinvestir la ville
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

Lacroix City accélère sur les transports intelligents

La branche historique de signalisation routière du groupe Lacroix acquiert Neavia Technologies, une société de R&D qui lui apporte des systèmes intelligents de détection du trafic et des technologies d’avant-garde connectant les véhicules entre eux et à la route.

Lacroix City s'engouffre dans les transports intelligents

La France a autorisé l’expérimentation des véhicules autonomes sur routes publiques le 3 août 2016. © LaCroix

Lacroix trace sa route dans la voirie intelligente. En s’offrant la pépite Neavia Technologies, spécialisée dans l’information routière et la sécurité des infrastructures de transport, Lacroix City récupère des systèmes de capteurs intelligents et connectés pour franchir un « cap de plus dans la gestion électronique de flux de circulation », explique Stéphane Gervais, directeur de l‘innovation stratégique du groupe Lacroix (395 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015, 4 000 salariés).

Les capteurs de Neavia Technologies enrichiront et intégreront les équipements plus classiques de Lacroix City, tels les panneaux de signalisation, les dispositifs de gestion de carrefour et de contrôle de feux tricolores, de radars pédagogiques, de feux de chantier… « Nous allons vers une gestion plus contextuelle du trafic grâce à des capteurs aidant à détecter les flux de transport en temps réel », poursuit le dirigeant. Neavia Technologies apporte, en effet, des solutions de détection opérationnelles servant à calculer les temps de parcours des véhicules en milieu urbain, de prévenir les contresens ou les accidents en repérant la présence de faune en bord de route sur le réseau routier national et secondaire.

La société de R&D maîtrise également les systèmes vidéo spécifiques à la voirie à l’aide de caméras autonomes, intelligentes et connectées capables de localiser des incidents (bouchons, accidents, ralentissements…) dans les périphéries urbaines. « Les systèmes de Neavia remontent leurs données en temps réel aux gestionnaires des routes ou de la voirie qui peuvent alors avertir les automobilistes par des panneaux lumineux », résume-t-il.

Un déploiement à grande échelle d’ici à juin 2017

Surtout, Lacroix City va pouvoir lancer ses premières solutions V2X, ces technologies connectant les véhicules entre eux, et à l’infrastructure routière que Neavia Technologies teste déjà en France dans le cadre du projet européen pilote Scoop. « Nous faisons un pas significatif vers l’avenir, autrement dit vers le transport intelligent coopératif, où véhicules et infrastructures échangeront des informations. La première phase de déploiement de ces systèmes à base de balises communicantes est prévue pour 2020. Un horizon où bon nombre de véhicules seront connectés et déjà autonomes », confie-t-il. Lancé en mai 2015 par le ministère de l’Ecologie, le projet Scoop vise à déployer des balises de Neavia sur 2 000 kilomètres d’infrastructures routières, réparties dans cinq zones « test » en France, qui échangeront des informations avec 3 000 véhicules connectés de dernière génération. Pour l’heure, les premières expérimentations de voitures connectées avec la route ont déjà eu lieu cet été à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor). Ce dispositif sera déployé à grande échelle d’ici à juin 2017. D’abord, sur la liaison Rennes-Saint-Brieuc, sur les rocades de Rennes et Saint-Brieuc et l’axe Rennes-Saint Malo d’ici à la gin 2016. Puis, sur les axes Rennes-Nantes, Nantes-Saint-Nazaire, et sur le périphérique de Nantes au 1er semestre 2017. En parallèle, l’infrastructure va aussi être équipée dans d’autres zones « test», en région parisienne, à Bordeaux, dans l’Est de la France et en Isère. 

Une gouvernance concentrée

Déjà stratégique pour le groupe nantais, la division Lacroix City l’est devenue d’autant plus en intégrant la dizaine d’ingénieurs de Neavia Technologies (1 million d’euros de chiffre d’affaires) pour constituer un pôle de premier plan dans la voirie intelligente. Du coup, la direction générale de cette division est prise en main par le président du groupe, Vincent Bedouin. Sous l’égide de ce dernier, Stéphane Gervais, directeur de l’innovation stratégique, reprend la direction générale de Neavia Technologies pour mener à bien son intégration au sein de Lacroix City. Il a notammentpour mission d’initier les partenariats technologiques, les open innovation, les projets collaboratifs et de délivrer ses conseils sur les acquisitions d’entreprise pour les trois divisions du groupe, Lacroix City; Lacroix Sofrel (spécialisée dans la télégestion des réseaux d’eau et d’énergie); et Lacroix Electronics (qui conçoit et industrialise les fonctions électroniques des produits de ses clients).

Cet article est extrait du magazine Alliancy n°16 à commander sur le site.

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *