Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

L’heure du « Co » 12/14 – Louis Treussard, CEO de L’Atelier BNP Paribas


CO-créer, CO-innover, l’ère du CO

Louis Treussard

« Mouvement des Pigeons en réaction aux mesures du Gouvernement, Rapport Gallois pour relancer la compétitivité et l’emploi, apport du Crédit d’impôt Recherche (CIR) de 20 milliards d’euros, questionnement sur la robotisation des entreprises françaises, constat de la difficulté à conserver nos brevets… Chaque jour apporte son lot de constats, d’interrogations, de mesures, d’analyses et de commentaires pour relancer l’économie.

Pour ma part, il est un autre mouvement qui doit être initié par les grandes entreprises traditionnelles, elles-mêmes devant savoir tirer les leçons d’agilité reçues des Pure Players du web qui ont fondé une partie de leur développement sur l’apport d’acteurs externes à leur entreprise : les start-up.

Tout se passe aujourd’hui comme si ces Pure Players du web avaient le monopole de l’innovation ; question de culture, question de taille, question de rythme aussi. Mais au lieu de les observer avec envie, tirons-en plutôt des idées pour les grandes entreprises.
Pour ce faire, nos entreprises traditionnelles ne devraient-elles pas chercher à s’entourer du savoir-faire des jeunes pousses agiles, les faire cohabiter et évoluer avec l’entreprise. N’est-ce pas une réponse au besoin d’innovation immédiate dans un contexte morose… N’est-ce pas une façon de ne pas laisser la place à la bande « Gafa », que sont Google, Apple, Facebook et Amazon, devenus acteurs d’une économie qui dépasse leurs Business Model initiaux ?

Pour les entreprises, c’est aussi un formidable outil d’émulation dans la conduite du changement et de la digitalisation de l’entreprise. Mais pour cela, le management doit plus que jamais avoir un rôle fédérateur qui permettra de valoriser les collaborateurs et de recréer une dynamique autour des nouvelles valeurs du digital et de l’entreprise : le partage, la co-création, l’internationalisation, l’innovation et la digitalisation. »

 

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *