Aircall lève 60 millions d’euros pour accélérer son déploiement à l’international

La start-up française vient d’annoncer avoir bouclé un tour de table en série C à 65 millions de dollars (60,2M€). Avec sa solution de téléphonie dans le cloud qui connecte la voix aux outils métiers, Aircall veut conquérir de nouveaux marchés.

CRM POUR pme>> Découvrez des bonnes pratiques dans ce nouveau guide « CRM pour les PME : comment aider les PME à mieux utiliser leurs atouts »

 

Aircall compte environ 300 personnes dans ses effectifs dont 60% en Europe et 30% aux Etats-Unis.

Aircall compte environ 300 personnes dans ses effectifs dont 60% en Europe et 30% aux Etats-Unis.

Aircall propose une solution de téléphonie dans le cloud, un logiciel qui connecte la voix aux outils métiers et aide les entreprises à mieux gérer les appels avec leurs clients et leurs partenaires. 

Il est donc possible d’intégrer Aircall directement dans le CRM d’une équipe commerciale, dans le Helpdesk d’un service client ou encore l’ATS d’une équipe RH ou d’un cabinet de recrutement. Tous les métiers qui basent leur travail sur l’expérience vocale sont concernés et peuvent ainsi obtenir une meilleure vision à 360° de leurs clients. À ce jour, Aircall a réalisé plus d’une soixantaine d’intégration de son outil sous formes diverses et adaptées aux besoins spécifiques des entreprises. Elle a par exemple travaillé avec Shopify pour intégrer ses données e-commerce dans l’outil CRM d’entreprises qui souhaitent les comparer avec leurs propres données client.

En 2014, lorsque les 4 co-fondateurs officialisent le lancement d’Aircall, ils souhaitent développer cette solution de téléphonie de manière totalement interopérable vis à vis des outils métiers existants. “On s’est rendus compte qu’il y avait un manque de valorisation des données téléphoniques comme les enregistrements d’appel, leur durée et leur transcription, ajoute Jonathan Anguelov, cofondateur et COO d’Aircall. 

En 2018, la jeune pousse lève 29 millions d’euros, ce qui permet d’accélérer son déploiement sur le sol américain. Le nouveau tour de table à hauteur de 60 millions d’euros, annoncé aujourd’hui, porte ainsi les investissements d’Aircall à un total de 100 millions d’euros. 

La levée a été menée auprès de DTCP (fonds financé par Deutsche Telekom) et de nouveaux investisseurs comme Adam Street, qui va notamment accompagner la start-up dans son déploiement aux Etats-Unis. Les Investisseurs historiques étaient aussi au rendez-vous tels que eFounders, Draper Esprit, Balderton et NextWorld.

La jeune pousse espère avec cette seconde levée renforcer son business international tout en proposant de nouveaux produits. D’une part, une solution a été annoncée en début d’année permettant d’intégrer des outils de messaging comme les SMS ou whatsapp. D’autre part, un projet d’intelligence artificielle est en cours depuis quelques mois pour analyser les sentiments de la voix, le ton, le stress et plusieurs autres critères pour aider les commerciaux dans leur travail. 

Aircall compte environ 300 personnes dans ses effectifs dont 60% en Europe et 30% aux Etats-Unis. A la fin de l’année, la start-up annonce recruter 100 personnes supplémentaires. Et puisqu’un système de téléphonie est par nature voué à toucher l’international, Aircall souhaite continuer son déploiement sur d’autres territoires. Elle prévoit l’ouverture d’un nouveau bureau en Australie d’ici l’année prochaine, pour mettre un pied à proximité du marché asiatique. Cela implique un recrutement conséquent pour soutenir ce développement et adapté aux contraintes linguistiques. Aircall dispose déjà de 20 nationalités différentes dans ses équipes et vise encore 500 personnes de plus dans ses équipes d’ici 2021.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *