Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Breega Capital réunit les beaux noms des télécoms pour financer les start-up du numérique

François Paulus, l'un des 3 co-fondateurs de Breega Capital

François Paulus, l’un des 3 co-fondateurs de Breega Capital

Un nouveau fonds d’investissement français espère apporter du sang neuf et des financements innovants dans l’écosystème des start-up du numérique. Breega Capital, né à Paris en avril entend se concentrer sur des investissements de 500 000 euros minimum pour permettre aux jeunes pousses françaises de s’imposer, notamment à l’étranger. Le fonds est dirigé par ses trois co-fondateurs, Maximilien Bacot, Benoit Marrel et François Paulus. Ce dernier a été membre du comité exécutif de Neuf/Cegetel. Ensemble, ils ont réuni près de quarante investisseurs nationaux pour affirmer l’action de Breega Capital. Parmi eux : Michel Combes, devenu PDG d’Alcatel-Lucent au début de l’année, Pierre Barnabé, nouveau Directeur Général délégué de Bull, Franck Esser, ancien Directeur Général de SFR, mais aussi Michel de Rosen, président d’Eutelsat, le spécialiste français des communications par satellites. La société de capital-risque a déjà réuni 12 millions d’euros depuis le printemps. Elle compte bien atteindre les 25 millions d’ici avril 2014.

Breega Capital insiste sur son positionnement en faveur du numérique : « Nous nous intéressons à toutes les technologies, sans réduction sectorielle » explique Benoit Marrel. « Notre objectif est de combler ce fameux « trou d’air » que connaissent les start-up au moment de réaliser leur premier tour professionnel, après l’amorçage et qui les met en danger » souligne-t-il. Breega est d’ailleurs la forme raccourcie de « Bridge the equity gap ».

Le premier fait d’armes du nouvel arrivant a été d’investir 750 000 euros en juin dans la toute jeune entreprise Clic and Walk. Cette start-up fondée en 2012 par Frédérique Grigolato fédère une communauté de 50 000 personnes sur lesquelles les marques peuvent s’appuyer pour estimer la visibilité de leurs offres commerciales. Les consommateurs photographient et commentent vitrines et rayons, grâce à l’application proposée par Clic and Walk. Les entreprises bénéficient de leurs retours en quelques jours seulement. Grâce à la levée de fonds menée avec Breega Capital, la jeune pousse française va ouvrir des bureaux au Royaume-Uni et en Allemagne avant Noël.

 

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *