Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Station F, le « Paris » fou de Xavier Niel

Hier soir, 2 000 invités se pressaient à l’inauguration du « plus grand campus de start-up du monde ». Une assistance d’entrepreneurs en herbe en présence de tous ceux qui comptent dans la tech aujourd’hui en France.

station F - lancement

Source : @mounir @joinStationF

Emmanuel Macron, Anne Hidalgo et Xavier Niel étaient les « stars » de la soirée d’hier pour l’inauguration de Station F, à laquelle participait une foule jeune (majoritairement), professionnelle (certainement) et enthousiaste (très).

C’est à 19H35 qu’Emmanuel Macron a franchi les portes de ce gigantesque campus de 34 000 mètres carrés situé dans le XIIIème arrondissement de Paris, accompagné de son épouse Brigitte, où ils ont été accueillis par Xavier Niel et sa compagne Delphine Arnault ; la maire de Paris Anne Hidalgo, le secrétaire d’Etat au Numérique, Mounir Mahjoubi et la directrice de Station F, Roxanne Varza. 

« Je suis devenu chef de gare, a commenté Xavier Niel, en présentant cette ancienne gare de fret, magnifiquement revisitée et rénovée par Jean-Michel Wilmotte. Le lieu s’appelle Station F comme France, femmes, founders et Freyssinet du nom du fondateur du lieu. »

Emmanuel Macron a ensuite rencontré plusieurs jeunes de l’équipe de Station F arborant le tee-shirt blanc de la maison, comme de nombreux entrepreneurs, notamment Antoine Martin, le co-fondateur de Zenly (app de partage de localisation), la start-up française tout juste rachetée par Snap pour 300 millions de dollars ; ou encore des élèves de l’école 42, initiée également par Xavier Niel.

Parmi les jeunes présents, l’un est allé jusqu’à demander à Emmanuel Macron de relever un défi sur Snapchat en faisant une vidéo en anglais. Ce que le Président n’a pas hésité à faire :

« 28 secondes, ça vous va ? », a-t-il-dit en redonnant le portable… La suite s’est déroulée sur le podium installé dans la grande nef de Station F, entouré d’une foule totalement conquise.

Aux côtés du Président et d’Anne Hidalgo, Roxanne Varza, la directrice de Station F, a lancé : « Regardez autour de vous… ça vous plaît ? », se félicitant ensuite du nombre de candidatures reçues de l’étranger par le Founders Program, leur programme d’incubation « maison » qui accueillera 200 start-up triées sur le volet dès septembre. Parmi les pays représentés : les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou la Chine, mais bien d’autres encore… Roxanne Varza a ensuite remercié « l’homme incroyable derrière ce projet », Xavier Niel. Réputé pour sa timidité légendaire, le patron d’Ilial-Free n’a fait qu’un passage éclair sur le podium. C’est pourtant lui qui a financé Station F à hauteur de 250 millions d’euros… et qui porte désormais « la dynamique de cette ville dans le monde entier », telle que l’indiquait Anne Hidalgo lors de son intervention.

Sous les applaudissements du public, Emmanuel Macron a ensuite enchaîné, tout aussi enthousiaste par ce lieu si emblématique d’une nouvelle dynamique entrepreneuriale à la française. « Il y a trois ans, j’avais promis à ma femme que j’arrêtais totalement la vie politique et que j’allais créer une entreprise, at-il raconté… J’ai essayé et progressivement, j’ai pivoté de business model. Les choses se sont faites en marchant… Ce qui vous rassemble, ce qui nous rassemble ici aujourd’hui, c’est cet esprit entrepreneurial. »

Tout le monde est conquis !

La soirée s’est ensuite achevée tard dans la nuit par un cocktail dinatoire à l’italienne, dans une ambiance musicale et festive. L’occasion de croiser Xavier Niel faisant visiter Station F à Bernard Arnault, propriétaire du groupe de luxe LVMH, mais surtout d’échanger avec de nombreux jeunes entrepreneurs et plusieurs personnalités de la tech présentes, à qui nous avons demandées leurs premières impressions sur Station F :

« C’est un écosystème international qui donne la possibilité de rencontrer des gens divers et variés que je n’aurais pas rencontrés autrement »

Philippe Mazière, VP Sales de la start-up IOT Factory

 « C’est un lieu d’échanges et la possibilité d’avoir accès à tout un écosystème »

Jean Fauqué, président de la start-up Mojo

 « Ce que je trouve génial, c’est la multiplicité des acteurs présents. Xavier Niel et son équipe ne peuvent pas se « planter » et, s’il y a des bugs, ce qui peut arriver, ils seront vite renouvelés. »

Patrick Bertrand, ex-directeur général de Cegid

« On quitte le Labo de l’Edition pour intégrer le Founders Program. C’est un booster énorme pour nous de venir ici. On attend beaucoup des interactions possibles, surtout au niveau technique, des algorithmes et de l’intelligence artificielle ».

Guillaume Kaltenbach, cofondateur de la start-up Le Droit pour moi

 « Nous sommes ravis d’être ici à deux niveaux très complémentaires. D’un côté avec Microsoft autour de l’intelligence artificielle et, de l’autre, avec La French Tech, pour booster la création d’entreprises auprès des chercheurs ».

Antoine Petit, PDG d’Inria

 « Nous allons lancer un nouveau programme ici. On va incuber 8 à 10 start-up françaises et étrangères tous les quatre mois sur un thème différent. On commence par la mobilité dès la rentrée. On est en pleine sélection des start-up. C’est très excitant et complémentaire de ce que l’on fait par ailleurs ».

Agathe Fourquet, cofondatrice d’Usine IO

 « On a un Président totem, on a maintenant un lieu totem, reste à faire de la France un pays totem de la tech dans le monde ».

Gilles Babinet, digital champion de la France auprès de la Commission européenne

Voir aussi le porte-folio publié par Le Monde, groupe de presse dont Xavier Niel est copropriétaire

Lire aussi sur Alliancy notre dossier complet sur Station F


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *