Datexim dépiste le cancer du col de l’utérus

© Datexim
© Datexim

© Datexim

Fondée en 2011 par deux doctorants en informatique et IA, Jean-Hugues Pruvot et Arnaud Renouf, Datexim commercialise CytoProcessor, un système de dépistage automatisé du cancer du col de l’utérus. Grâce à une analyse visuelle d’échantillons cellulaires précise, la solution permet d’effectuer jusqu’à 40 analyses par heure (contre 50 à 80 par jour pour un diagnostic traditionnel) et de réduire le coût par analyse jusqu’à 33 %. Compatible avec les scanners et infrastructures informatiques existants, elle fournit des résultats fiables à 99 %  (versus 70 % pour un technicien moyen). La jeune pousse normande de onze salariés a récemment annoncé une levée de fonds de 800 000 euros.