Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

BNP Paribas au plus près des start-up

La banque lance son label WAI pour « We Are Innovation : il regroupe désormais toute son offre à destination des start-up et entreprises innovantes.

bnp paris

Les clients de BNP Paribas – ETI et grandes entreprises – cherchent à entrer en contact avec des start-up, au nombre de 2 000 en tant que clientes (ici l’accélérateur de Massy-Saclay au sud de Paris)

Dans le petit monde des start-up, à chacun son label ! Ainsi, depuis ce matin, BNP Paribas communique sous le nom de « WAi » (We Are Innovation) au sujet de toutes ses initiatives, actuelles et futures, à l’attention de l’écosystème innovant en France.

Marie-Claire Capobianco, directrice des réseaux France et membre du comité exécutif de BNP Paribas, en faisait l’annonce ce mardi matin, au sein même de l’un des deux accélérateurs de la banque, situé dans le quartier du Sentier à Paris (l’autre se trouve à Massy-Saclay). « Nous avons ressenti le besoin de se structurer autour d’une équipe, de lieux et d’une offre dédiés », a-t-elle expliqué, revenant sur les actions menées par le groupe dans ce domaine depuis 2012 (lire encadré).

Peu à peu, l’offre WAI s’est ainsi étoffée pour être désormais regroupée sous cette même appellation : WAi Banking et WAi International pour l’accompagnement bancaire des start-up par un conseiller spécialisé, y compris dans leur développement à l’international ; WAi Boost (la grande entreprise paie, c’est gratuit pour la start-up), WAi Lead (les start-up paient leur hébergement, qui inclut la mise en relation/prix au poste par mois) et WAi Connect (gratuit pour tout le monde) pour l’accompagnement personnalisé et la co-expérimentation à des niveaux de maturité différents pour les start-up et leurs partenaires, dans des lieux dédiés.

50 millions d’euros alloués au financement des start-up depuis 2013 (via fonds externes ou directs)»

« Nous avons entendu les besoins de nos clients – grands groupes et ETI – et des start-up, d’où le fait que l’on peut accélérer dans ce domaine aujourd’hui. Nous opérons la connexion, à eux ensuite de faire leur business », a enchaîné Myriam Beque, directrice du pôle développement Innovation de la banque de détail.

Ceci passe aussi par un élargissement du réseau France de BNP Paribas, aujourd’hui doté de 16 pôles WAi. « Nous avons décidé de créer 60 pôles WAi partout en France. Au total, il comptera 70 chargés d’affaires référents « start-up » et 30 banquiers dédiés, soit une centaine de personnes », précise-t-elle. Ce dispositif, d’ores et déjà en place en Ile-de-France, se déploiera dans toute la France d’ici à septembre prochain. « Nous les animons depuis Paris. C’est important d’avoir cette unité WAi. Depuis fin 2016, nous avons aussi commencé à développer notre réseau à l’international, notamment en Belgique (9 hubs), en Italie (3), en Allemagne (1) et au Luxembourg (1). Au total, nous disposons donc de 30 « Innovation Hub » en Europe ». Un sujet de l’internationalisation qui va d’ailleurs s’accélérer…

WAi Investment Fund et WAi Venture Fund, deux outils dédiés à l’investissement financier, complètent ce dispositif pour accompagner sur toutes les phases de développement les dirigeants de start-up qui le souhaitent et dénicher de nouveaux clients. « Ce qui veut dire un enrichissement de notre offre pour nous et aussi un choix de le faire en partenariats », explique Myriam Beque.

« De 2 000 start-up avec des projets qualifiés, clientes de BNP Paribas en France, nous comptons passer à 4 000 d’ici à 2020 » Marie-Claire Capobianco, directrice des réseaux France

A travers le WAi Investment Fund, la banque abonde en fait des fonds régionaux et nationaux, généralistes ou thématisés (Partech, Serena Data Venture, Paris Saclay Seed Fund…). 50 millions ont déjà été investis par le groupe depuis 2013 indirectement via BNP Paribas SA (pour un total de 40 millions d’euros dans 18 fonds en France), et via BNP Paribas Développement (pour 10 millions d’euros depuis mai 2016 dans une vingtaine d’investissements). « Par exemple, nous avons soutenu l’an dernier la start-up nantaise SensorWake, spécialisée dans les objets connectés et le bien-être (accompagnée lors de sa 2ème levée, notamment avec Pierre Fabre) ; Realytics (publicité/Marketing) et ekWateur (fournisseur d’énergie collaboratif, avec Aster Capital et Bouygues Télécom) », détaille Denis Laplane, directeur de la clientèle entreprises des réseaux France et président de BNP Paribas Développement. Tout ceci, avec un ticket moyen d’environ 100 000 euros en amorçage et 500 000 euros en développement.

« Cette année encore, 5 à 10 % de nos investissements directs annuels (200 millions l’an dernier), iront à des start-up, a-t-il précisé. Et, parallèlement, nous continuerons dans les investissements indirects en fonction de la dynamique des fonds et selon les opportunités qui se présenteront. Aucun montant n’est prédéfini, tout dépendra de ce qui nous intéresse vraiment ».

 L’innovation, véritablement un levier de croissance

« Nous sommes une banque leader sur les grands groupes et les ETI. Mais nous sommes aussi devenus la 1ère banque des start-up avec les 2 000 clients de nos pôles d’innovation, ajoute Marie-Claire Capobianco. C’est pourquoi nous lançons ce label WAI qui va regrouper l’ensemble de nos initiatives. L’idée est de doubler ce chiffre d’ici à 2020, pour atteindre les 4 000 start-up ».

Pour s’en persuader, les arguments ne manquent pas selon Myriam Beque : « Nos jeunes start-up de 2012 sont celles qui font les plus grosses levées de fonds aujourd’hui en France. » « Les start-up ne sont pas une mode. C’est une tendance de fonds, une évolution de notre société, conclut Marie-Claire Capobianco. Que nous nous adressions à des entreprises innovantes ou plus traditionnelles, toutes doivent se transformer. Et l’innovation est devenue le facteur majeur de cette transformation. Nous avons un rôle de banque-conseil de la transformation à jouer. C’est désormais notre ambition. Etre la banque qui change dans un monde qui change ! ».

Une relation avec les start-up initiée en 2012

Une relation avec les start-up initiée en 2012

  • 2012 : création du métier de banquier « start-up » et partenariats divers avec les pôles de compétitivité, universités, incubateurs comme Plug and Play récemment par exemple…
  • 2013: Premiers investissements dans des fonds régionaux de venture capital
  • 2014 : premier programme de connexion start-up/ETI (lancement d’accélération business Innov & Connect) / Une centaine accompagnée aujourd’hui.
  • 2015 : ouverture de deux espaces d’accélération de 3 000 mètres carrés à Paris et Massy-Saclay (WAI). La troisième saison de WAI Boost sera dévoilée le 13 juillet.
  • 2016 : Création d’une activité de Venture Capital au sein de BNP Paribas Développement

A lire également sur Alliancy :


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *