Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Pour Vekia, c’est bien parti !

En levant 12 millions d’euros auprès de Serena Capital, Bpifrance, Pléiade Venture, CapHorn Invest et ZTP, Vekia a désormais de quoi s’imposer à l’international dans le secteur de la supply chain.

Manuel Davy, président de Vekia

Manuel Davy, président de Vekia

Incubée à Euratechnologies, la start-up lilloise Vekia, acteur majeur du machine learning dans le secteur de la Supply Chain, finalise une nouvelle levée de fonds de 12 millions d’euros auprès de Serena Capital, lead sur ce tour, et Bpifrance via le Fonds Ambition Numérique. Ils rejoignent les investisseurs historiques de la société : Pléiade Venture, CapHorn Invest et ZTP qui participent de nouveau à ce financement. Cette levée de fonds fait suite à un premier investissement de 2,4 millions d’euros réalisé en 2015.

« Nous sommes peu nombreux à faire de l’IA appliquée à la Supply Chain. Un Américain, un Allemand… Mais nous sommes encore moins nombreux à faire non seulement de la prévision de ventes, mais également le calcul de stocks sous contraintes avec de l’IA… et c’est cela le nerf de la guerre », expliquait récemment à Alliancy Manuel Davy, président-fondateur de Vekia.

Ainsi, reconnue comme leader de l’intelligence artificielle et expert en matière de prévision de la demande et de la gestion des approvisionnements, « Vekia entre dans une étape cruciale de son développement à la fois en France, en Europe et à l’international. Ce nouveau tour de table va nous donner les moyens de nous étendre en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et en Asie, tout en continuant à innover pour conserver notre avance technologique », déclarent Manuel Davy et Dominique Rérat, directeur général.

C’est la plus importante levée de fonds jamais réalisée sur le parc Euratechnologies.

Vekia, qui se positionne sur un marché de vente au détail (retail) en pleine mutation, permet aux distributeurs de faire face aux nouveaux défis du secteur et de satisfaire des consommateurs toujours plus exigeants. Avec cette solution, les détaillants gagnent entre 3 et 4 % de chiffre d’affaires, augmentent leur marge et économisent du BFR (Besoin en Fond de Roulement) grâce à une diminution potentielle des stocks de 8 à 30 %.

En prenant en compte les historiques de transaction, les promotions prévues, la saisonnalité à travers une plateforme agile et robuste, Vekia permet d’économiser du temps homme tout en assurant jusqu’à 97% de précision dans les prévisions. De nombreux détaillants pilotent déjà leurs stocks avec Vekia, dont Galeries Lafayette, Mr Bricolage, But, Leroy Merlin ou encore le groupe Etam…

Vekia, qui compte aujourd’hui 60 salariés, renforce, par ailleurs, ses équipes avec un objectif de doublement de ses effectifs en un an.

Au-delà du soutien financier, Vekia bénéficie de l’accompagnement de Bpifrance en intégrant le programme d’accélération business dédié aux start-ups en hyper croissance du Hub.

Vekia, un essaimage d’Inria !

DOSSIER INRIA-Passer de la recherche à un projet de création d’entreprise n’est pas le parcours habituel du chercheur français. Pourtant, ceux qui se sont lancés dans l’aventure, ont souvent réussi au-delà de leurs espérances.

C’est le cas de Vekia, qui fait partie des start-up mises en avant par Inria, illustrant parfaitement l’excellence scientifique à la française.

 

 

 

 

À lire aussi sur Alliancy :


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *